Accueil Monde Union européenne

En Suède, les Samis reçoivent les excuses de l’Eglise

Ces éleveurs de rennes, dernier peuple autochtone d’Europe, ont été opprimés pendant de longs siècles. Un préjudice aujourd’hui reconnu par l’Eglise, mais aussi l’Etat…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La cérémonie, qui s’est déroulée mercredi dans la cathédrale d’Uppsala, n’avait rien d’habituel. Assis sur de simples planches de bois autour d’un feu symbolique, les représentants de l’Eglise de Suède et ceux de la communauté sami, vêtus de leur kolt traditionnel, sont entrés en prière. Solennellement, devant une assemblée de ministres, d’élus, l’archevêque de Suède, Mgr Antje Jackelén, s’est excusée. Plusieurs fois, elle a regretté « les études raciales » que l’Eglise a permises dans ses paroisses ; les enfants parqués dans « les écoles nomades » où « la langue, l’identité et la culture saamies » ont été bafouées ; et plus généralement son implication « à un très haut degré dans l’oppression des Saamis ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Constant Depiereux, mercredi 1 décembre 2021, 15:03

    Plus le temps passe, plus l'histoire nous révèle le rôle malfaisant des religions et malgré cela - en Belgique - on continue à protéger les institutions de l'église catholique - dont le pacte scolaire qui continue son rôle manipulateur.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs