Accueil Belgique

Des négociateurs en prise directe avec les rançonneurs

Il n’est pas rare que des sociétés de cybersécurité acceptent de négocier directement avec les hackers une diminution du montant de la rançon réclamée pour le compte de leurs clients. Si elle permet parfois de réduire sensiblement la casse pour les victimes, la démarche n’est pas sans risque.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

De nombreuses sociétés actives dans le domaine de la cybersécurité ont fait de l’appui technique aux victimes de ransomwares leur spécialité. Parmi elles, certaines offrent un service de négociation sur mesure aux « rançonnés ». Après une attaque, les hackers laissent effectivement un moyen de les contacter. De quoi ouvrir une fenêtre de discussion. Des échanges peuvent alors s’engager pour tenter de faire baisser les enchères. Les négociateurs interrogés par Le Soir assurent dans certains cas être parvenus à diminuer par dix, voire par quinze, les montants initialement réclamés.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs