Accueil Opinions Éditos

Il est trop tôt pour sortir la calculette électorale

Si l’heure des calculs électoraux a définitivement sonné, alors qu’on n’est qu’à mi-législature, on ne donne pas cher de l’action gouvernementale ces trente (!) prochains mois.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Puisqu’il n’y a plus de loyauté élémentaire envers la majorité, il faut se poser des questions pour le reste de la législature. Et ne pas s’étonner que les projets de certains partis auront désormais du mal à être adoptés au parlement. » « Là, il n’y a plus rien qui va. Ni sur le fond, ni sur la méthode. » Aucun des six partis de la majorité régionale bruxelloise n’envisage pourtant la démission du gouvernement. Et c’est peut-être là le plus grave.

Ces derniers mois, l’équipe Vervoort, à qui l’on a souvent reproché son excessive discrétion, fait parler d’elle. Parce qu’elle crise autour du port des signes convictionnels dans la fonction publique. Se déchire sur l’interdiction de l’abattage rituel. Et s’écharpe désormais sur les taxis. Moins visibles mais tout aussi toxiques, les vives tensions autour du budget. Et l’on passe les polémiques autour de Bruvax ou des comptes aux erreurs à trois zéros…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 2 décembre 2021, 15:53

    Malgré nos "parlements" et "exécutifs" innombrables, malgré les presque deux ans que dure la crise, on n'est même pas foutus de torcher des textes légaux convenables, que ce soit pour le CST, l'urgence sanitaire, les plates-formes et fichiers informatiques, et même les taxis bruxellois. À quoi servent toutes ces instances, où vont-elle pêcher les compétences et à quoi passent-elles donc leur temps?

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 30 novembre 2021, 13:16

    De toute façon, en Belgique, très sincèrement, je crois que les élections ne servent strictement à rien d'autre que donner un vernis démocratique à un "pouvoir" qui repose entièrement sur le lobbyisme. La Belgique est un cas vraiment particulier: ce n'est sûrement pas une démocratie mais ce n'est pas une dictature non plus parce que le foutoir impotent qui résulte de cela en se matérialisant par une profusion de petits chefs amis des amis des amis à tous les étages n'a pas les moyens non plus d'être une dictature.

  • Posté par GOBBO Corrado, mardi 30 novembre 2021, 12:19

    Gouvernement bruxellois- lamentable de bout en bout et sur toute la ligne . UNE décision majeure claire et ferme sur un dossier important ? On cherche ...! (signé : un ex-bruxellois triste pour la région)

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mardi 30 novembre 2021, 11:57

    C'est le résultat des politiciens bruxellois qui ne pensent qu'à leurs réélections. C'était prévisible que le gouvernement bruxellois se disloque

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mardi 30 novembre 2021, 11:57

    C'est le résultat des politiciens bruxellois qui ne pensent qu'à leurs réélections. C'était prévisible que le gouvernement bruxellois se disloque

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs