Accueil

Un braquage en plusieurs étapes

Le mode opératoire des organisations qui pratiquent le rançonnement informatique repose sur une grande décentralisation et sur la revente d’accès à des serveurs déjà compromis. Certains attaquants peuvent analyser des systèmes durant plusieurs semaines avant de mener l’assaut.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Conti, Everest, Revil, Babuk… Derrière ces noms se cachent des organisations qui tirent profit d’un modèle désormais connu sous le nom de « ransomware-en-tant-que-service » (« Ransomware-as-a-Service », ou « RaaS »). Elles monnaient leur technologie malveillante et leurs clés de cryptage/décryptage au profit de tiers qui voudraient lancer leurs propres attaques, sur des cibles de leur choix. Certains gangs, comme Conti, mettent ainsi à leur disposition de véritables modes d’emploi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs