Accueil Sports Football Football à l'étranger

«Un scandale», «Certaines choses ne changent jamais» : le tour des réactions contrastées dans la presse après le sacre de Messi

Les journaux allemands ne comprennent pas pourquoi le buteur polonais du Bayern n’a pas été sacré Ballon d’Or 2021. Dans d’autres pays comme l’Angleterre ou l’Espagne, on souligne plutôt le caractère toujours plus phénoménal du palmarès individuel de Messi.

Temps de lecture: 3 min

«  Un scandale ! » Les journalistes du quotidien allemand Bild regrettent ouvertement la non-consécration de l’attaquant du Bayern Munich, Robert Lewandowski. Le tabloïd considère que les performances du Polonais sur l’année écoulée ne pouvaient déboucher sur nulle autre place que la première, chiffres à l’appu : un record de 41 buts en championnat amplifié d’un titre de champion d’Allemagne et un statut de meilleur buteur de la Ligue des champions avec 14 buts. « Evidemment, ce n’est pas suffisant», ironise le quotidien.

La prise de position est moins tranchée du côté de l’employeur de l’intéressé, le Bayern Munich. Le membre du CA et président du directoire - ex-portier du club et de la Mannschaft - a tenus ces mots sur Twitter : « Lewa ne méritait pas seulement d’être élu attaquant de l’année. Il aurait tout autant mérité le Ballon d’Or, compte tenu de ses perfomances quotidiennes absolument exceptionnelles, et ce, depuis des années. » L’ancien gardien allemand a eu le fair-play de féliciter le lauréat Messi à la fin de son message.

Le récipiendaire de l’édition 1990, l’Allemand Lothar Matthaüs, ne s’encombre, lui, d’aucun détour : « Franchement je n’y comprends plus rien... », s’est-il désolé au micro de Sky Sports DE. Et de justifier son désarroi : « Avec tout le respect que je dois à Messi et aux autres nominés, aucun autre joueur ne méritait autant ce Ballon d’Or que Lewandowski.»

Espagne

Côté espagnol, ce débat est pratiquement inexistant. La Pulga mérite son trophée d’après l’AS ou Diario Sport qui soulignent surtout le triomphe blaugrana : Pedri meilleur jeune, Putellas ballon d’or chez les femmes et Messi, véritable légende à Barcelone. « Les Meilleurs  ; Historique », titre ainsi Marca. « Ils sont en or » ou « Triplette en or », s’enthousiasment pour leur part AS et Diario Sport.

Angleterre

An Angleterre, la remise du Ballon d’or occupe généralement moins de place dans les pages. Daily Mail rapporte la victoire de Messi sans la juger et constate que « certaines choses ne changent jamais », en référence au changement de club de Messi qui n’a pas empêché l’Argentin de rafler un nouveau Ballon d’Or. « Lewandowski doit se contenter du nouveau prix de l’attaquant de l’année », constate le quotidien avec empathie.

daily

France

Le média organisateur, L’Equipe, préfère le calembour pour ne pas avoir à se positionner : « Jeu, 7 et match. »

Italie

En Italie enfin, La Gazetta dello sport se montre assez sobre : « Ca se finit comme prévu. » Le quotidien sportif préfère attirer l’attention sur la très belle troisième place au classement du milieu italien des Blues, Jorginho.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Det Ben, mardi 30 novembre 2021, 12:44

    c'est marrant. ce sont les mêmes (?) qui disent qu'il faut des résultats en équipe nationale et donc que les résultats en club ne suffisent pas. Lewandowski, qu'a t'il gagné avec la Pologne ? Perso, si on juge un joueur, cela doit se faire indépendamment des résultats collectifs. Je ne crie pas au scandale. Mais plutot, tel est pris qui croyait prendre. Messi a gagné enfin avec l'Argentine après 28 ans d'attente. Cela a joué surement. Messi semble s'y être investi pour y arriver. Bravo non ?

  • Posté par Constant Depiereux, mardi 30 novembre 2021, 9:38

    L'argent du PSG?

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir