Accueil

Facebook doit vendre Giphy, ordonne un régulateur britannique

Le gendarme britannique de la concurrence (CMA) a ordonné mardi à Facebook, récemment rebaptisé Meta, de vendre sa filiale Giphy car leur fusion "pourrait nuire aux utilisateurs de réseaux sociaux et aux annonceurs au Royaume-Uni", selon un communiqué.
Temps de lecture: 1 min

Le mois dernier, la CMA avait infligé une amende de 50,5 millions de livres au géant des réseaux sociaux dans le cadre de sa fusion avec Giphy, spécialisé dans les animations courtes sur internet (Gif), pour avoir poursuivi l'intégration des deux entreprises malgré une enquête en cours.

Facebook avait annoncé le rachat de Giphy, dont la holding belge Sofina était un des actionnaires, en mai 2020, en vue de l'intégrer au réseau social Instagram. L'acquisition était estimée à 400 millions de dollars. Le mois suivant, le régulateur britannique émettait une injonction pour stopper le processus d'intégration entre Facebook et Giphy.

Pour la CMA, le rachat de Giphy par Meta entrave la concurrence sur le marché des publicités en ligne, Facebook pouvant par exemple faire disparaître ces animations populaires sur les plateformes concurrentes.

En août de cette année, la CMA avait déjà estimé que Facebook pourrait devoir vendre Giphy, jugeant ce rachat pénalisant pour les utilisateurs et le marché de la publicité en ligne.

Créée en 2013 et basée à New York, Giphy est l'une des principales plateformes de partage de Gif, des images animées, revendiquant plus de 700 millions d'utilisateurs quotidiens.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs