Accueil Monde Europe

Italie: armistice politique et redressement économique, la recette Draghi

Alors que le destin du président du Conseil reste impénétrable, les Italiens se demandent combien de temps durera cet état de grâce.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Interrogé, au cours d’une récente conférence de presse, sur les avancées du plan de relance national post-covid, le président du Conseil, Mario Draghi, a répondu avec son habituelle sobriété : « Avant la fin de l’année, nos 51 objectifs seront réalisés. Nous devons, toutefois, rester très prudents. »

Engagé dans un périlleux jeu d’équilibrisme pour sortir la Péninsule d’une longue période de stagnation, voire de récession, le chef du gouvernement italien oscille ainsi continuellement entre un volontarisme farouche et une indispensable circonspection. Dans la patrie des soubresauts institutionnels, des gestions erratiques et des problèmes apparemment insolubles, cet économiste prêté à la politique porte aujourd’hui, presque à lui seul, le fardeau d’un plan de marche extrêmement ambitieux et les mérites des premiers succès.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Salvo Vince, mardi 30 novembre 2021, 19:03

    L'Italie est sans conteste une des trois puissances industrielles de l'Europe. Ce moteur souvent nargué par les autres pays apporte un solde positif aux comptes de l'Europe dont bénéficient les plus petits Pays de la communauté Européenne. Cependant, ce dynamisme relevé par Mario Draghi ne doit pas faire oublier les difficultés liés à la corruption dans le sud. Il faudra aussi beaucoup de volontés pour briser l'omertà qui empoisonne la vie économique et sociale du sud de la botte.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs