Accueil Immo

En pleine mutation, Charleroi doit avant tout repeupler son centre-ville

La ville veut redevenir une véritable métropole. Après la ville basse, la ville haute est en chantier. Le redéploiement urbain est sur toutes les lèvres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 5 min

Lorsqu’il mettra un terme à sa carrière, Georgios Maïllis pourra se dire qu’il aura contribué de manière importante au renouveau de Charleroi. Nommé au poste de maître-architecte en 2012 et entré en fonction un an plus tard, ce Carolo pur jus et fier de l’être s’emploie depuis à donner un autre visage à sa ville natale.

Sa première mission fut de remettre de l’ordre dans des dossiers qui partaient un peu dans tous les sens. « Avant 2012, il y avait autant de bourgmestres que d’anciennes communes », dit-il aujourd’hui. « Il a fallu apporter une vision globale et non fragmentée à la ville, tout en poursuivant les chantiers déjà lancés. Car, pour être honnête, nous ne sommes pas partis de rien. L’aéroport, l’aéropôle ou le Musée de la photographie étaient autant de projets qui avaient été initiés et sur lesquels nous avons pu construire. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs