Accueil

Suzanne Jouannet, le corps dans le silence

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Formée au cours Florent, Suzanne Jouannet rêvait de théâtre bien plus que de cinéma mais c’est avec le film d’Yvan Attal qu’elle est projetée dans la lumière. Le rôle qui lui est destiné a pris plus d’ampleur par rapport au livre. «  Ce fut un choc, un stress, une pression énorme. Il y avait la responsabilité d’un rôle lourd mais j’étais aussi super contente de faire quelque chose avec une telle profondeur.  » A 22 ans, elle incarne Mila, jeune Juive orthodoxe de 17 ans, qui, au lendemain d’une soirée, accuse un jeune homme de l’avoir violée. «  Je m’identifie à elle pour ce qui lui arrive du jour au lendemain. On me dit qu'elle est timide, qu'elle est réservée. La vérité, c'est qu'elle est détruite. J'essaie de comprendre d'où elle vient. J'essaie de la transposer par rapport à moi, de trouver une sorte de vérité. J’ai travaillé

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs