Accueil Société

Coronavirus: «Le nationalisme vaccinal favorise le risque d’apparition de nouveaux variants»

L’omicron est le deuxième variant apparu en Afrique australe. Le continent africain compte moins de 10 % de vaccinés et un grand nombre de personnes immunodéprimées à cause du VIH. Or, plus le virus circule (au sein d’un individu ou sur un territoire), plus ses chances de muter sont élevées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Il fut un temps pas si lointain où seuls les biologistes déclinaient le mot variante au masculin pour désigner « un organisme qui se différencie des autres membres de la même espèce par des caractères mineurs issus de mutations génétiques » (selon la définition qu’en donne le Robert). La pandémie de coronavirus a fait entrer le terme dans le vocabulaire courant – en plus des lettres de l’alphabet grec, au fur et à mesure que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) classe un nouveau variant préoccupant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, mercredi 1 décembre 2021, 5:35

    Nous avons nos antivax, l’Afrique a les siens, et bien plus nombreux (en %) qu’ici, et pour plein d’autres raisons, qui à moi ne peuvent que me sembler hors de propos, vu mon opinion provax. On n’arrive pas à convaincre ici, mais on va y arriver là bas ? Billevesées ! Beaucoup d’intervenants étaient opposés à la 3ème dose ! Où en serions-nous aujourd’hui s’ils avaient été écoutés ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 30 novembre 2021, 23:19

    A nouveau, un article particulièrement précis et complet dans ses explications des mécanismes et des phénomènes impliqués au niveau des évolutions de ce virus. Belle synthèse. Merci à vous Mme Leurquin.

  • Posté par Ernotte Sébastien, mardi 30 novembre 2021, 22:52

    Le variant omicron présent au pays bas avant les cas africains...tient donc. Ils avaient bons dos ces méchants africains non vaccinés. Et ils viennent de le répéter: n envoyez plus de vaccins covid, on en veut pas et on s en sort bien mieux que vous.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 30 novembre 2021, 23:28

    <Ernotte>, c'est à se demander si vous avez "lu" (et compris) plus de deux lignes de cet article... Votre "commentaire" est un raccourci fulgurant et sélectif comme d'habitude. Stupidité congénitale incurable ou déformation volontairement malveillante ? Les deux probablement...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 30 novembre 2021, 21:48

    Il est évident que ces variants apparaissent des suites de la "Non vaccination" . Point barre.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs