Accueil Monde Union européenne

Vaccins: le combat au sommet pour la levée des brevets est annulé

L’Afrique du Sud voit son combat pour la levée des brevets sur les vaccins covid reporté sine die. La recherche d’un consensus mondial est gelée à l’OMC. Le sommet qui devait débuter ce mardi a succombé au variant omicron.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

C’est la double peine. A l’avant-garde de la découverte du nouveau variant omicron, l’Afrique du Sud se voit bien mal récompensée pour avoir alerté le monde de bonne heure : voilà le pays ostracisé, avec plusieurs de ses voisins. Et puisqu’un malheur ne vient jamais seul, l’annulation du sommet de l’OMC a définitivement douché les espoirs de Pretoria d’obtenir un accord rapide sur les brevets qui cadenassent la production des vaccins contre le covid.

La douzième réunion ministérielle des 164 pays membres de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) devait s’ouvrir ce mardi, pour s’achever vendredi – à moins que la négociation eût joué les prolongations. Mais tard dans la soirée vendredi passé, la découverte d’omicron sonnait le glas du sommet, qui devait voir des centaines de ministres, délégués, ONG et médias converger vers Genève, le siège de l’institution de promotion du libre-échange et de régulation du commerce international.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 1 décembre 2021, 12:30

    Le télétravail n'est pas possible à l'OMC?

  • Posté par Naeije Robert, mardi 30 novembre 2021, 19:04

    Nul besoin de lever les brevets mais plutot l’obscurantisme antivax pour implementer le programme Covax - il y a assez de doses a distribuer

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 1 décembre 2021, 16:09

    Raspe. Informez-vous. Je me refère à une communication de l'OMS selon laquelle les millions de doses déjà envoyées en Afrique seront renvoyées parrce que les populations n'en veulent pas (majoritairement) et les problèmes de logistique, très difficiles à surmonter dans une ambiance de corruption généralisée, quand ce ne sont pas les affrontements ethniques et/ou guerres civiles.

  • Posté par Raspe Eric, mardi 30 novembre 2021, 22:54

    Encore une affirmation sans preuve. Où sont ces vaccins en abondance naeije?

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs