Accueil Sports Football Football belge Division 1A

Veljkovic brise le silence: «J’ai toujours fait mon travail honnêtement et c’est comme si j’avais commis un meurtre»

Dejan Veljkovic, l’ancien agent de joueurs cité dans l’affaire du Footbelgate, a accordé sa première interview depuis qu’il a été discrédité devant la Chambre des mises en accusation, jeudi dernier.

Temps de lecture: 2 min

Comme on vous l’annonçait ce mardi matin, l’accord conclu, jeudi matin, entre l’agent de joueurs de football Dejan Veljkovic et le parquet fédéral a été approuvé par la chambre des mises en accusation d’Anvers. Dans ce mémorandum approuvé, M. Veljkovic s’engage à faire des déclarations sincères et complètes sur son rôle dans le dossier de la corruption dans le football belge et sur le rôle de tiers.

Mais, dans une interview accordée au journal serbe « Zurnal », Dejan Veljkovic a fait part de sa version des faits concernant l’affaire dite du Footbelgate. Il a notamment déclaré qu’il se moquait de la vérité. « J’ai été acquitté », a lancé le Belgo-Serbe lors de sa première sortie médiatique depuis qu’il a été discrédité dans cette affaire avant de poursuivre : « La justice a commis une grave erreur et en a honte. Je demanderai des honoraires. Pendant trois ans, je n’ai pas pu faire mon travail, surtout après mon emprisonnement, j’ai eu beaucoup de mal. Maintenant, je vais récupérer ma licence de courtier et je peux continuer le travail que j’ai fait pendant 23 ans. »

Mais dans les faits, Veljkovic n’est pas encore acquitté comme il le prétend au média serbe. En effet comme l’avance le Nieuwsblad, le verdict concernant ce dossier pénal n’a pas encore été rendu. Alors oui, l’agent de joueurs évite une peine d’emprisonnement, mais ce dernier n’est pour autant pas acquitté comme il le prétend. Il a d’ailleurs été condamné à 5 ans de prison et 80.000 euros d’amende avec sursis.

Des déclarations qui pourraient lui coûter cher

Pourtant, la chance qu’il puisse conserver son permis d’exercer, après son jugement dans le dossier criminel, est relativement mince. D’autant plus compte tenu de son implication dans l’affaire des matches truqués. Veljkovic clame néanmoins son innocence au quotidien serbe. « J’ai toujours fait mon travail honnêtement et c’est comme si j’avais commis un meurtre ! »

Dans cette même interview, Dejan Veljkovic annonce qu’il travaillera avec un certain nombre de nouvelles personnes dont Ivan Azdic, l’ex-footballeur et père de Luka Adzic, actif au Sporting d’Andelecht.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet (2)

Aussi en Division 1A

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb