Accueil Monde France

De la droite à l’extrême droite: à qui le candidat Zemmour va-t-il nuire?

Si la candidature d’Eric Zemmour attire principalement un électorat potentiel de droite de gouvernement et de droite radicale, il attire également les abstentionnistes de 2017.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Il drague l’électorat le plus radical des Républicains et séduit une frange des soutiens au Rassemblement national de Marine Le Pen. Si Eric Zemmour faisait trembler les deux camps, aujourd’hui, ils poussent un soupir de soulagement face à son décrochage dans les sondages et ses dernières galères de campagne. Mais qui sont les personnes qui se prononceraient en faveur d’Éric Zemmour ? En France, la Fondation Jean Jaurès s’est pliée à l’exercice à la fin du mois d’octobre, quand le polémiste frisait les 18 % d’intentions de vote (il est aujourd’hui autour des 13 % derrière Marine Le Pen, selon le même institut de sondage, Harris interactive)auprès d’un échantillon d’environ 9.000 personnes interrogées au début du mois d’octobre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par D Marc, mercredi 1 décembre 2021, 18:27

    A force de "taper" tous azimuts sur Zemmour, parfois à tort souvent à raison, les journalistes "officiels" servent de marche pied au candidat présidentiel. Comme Trump, Zemmour veut assurer son avenir à travers les réseaux sociaux. Au plus les "intellectuels traditionnels" veulent enfoncer Zemmour, au plus celui-ci obtiendra le soutien de ceux qui s'opposent à ces protecteurs du pouvoir en place. Pourquoi ces gens "intelligents" tombent-ils dans le piège?

  • Posté par Sabbe Dominique, mercredi 1 décembre 2021, 15:54

    Merci pour cet article instructif. Pourquoi ne pas faire l'analyse non pas de son électorat mais de la société française qui alimente le phénomène et de tenter d'expliquer la droitisation parfois radicale de cette société ?

  • Posté par L. D., mercredi 1 décembre 2021, 13:49

    Il est piquant que Le Soir ne permette plus de mettre des commentaires sur Zemmour. La majorité française silencieuse, qui écoute au moins partiellement les idées souvent justes, mais aussi souvent mal exprimées de ce polémiste, mérite mieux que ce mépris et cette infantilisation. Et pourquoi alors ne pas en faire de même avec l'extrême-gauche.

  • Posté par eric biltiau, mercredi 1 décembre 2021, 9:39

    Dommage qu'il se soit attaqué aussi stupidement aux femmes et aux prénoms.....

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 1 décembre 2021, 16:22

    Il discutait le retrait en 1993 d'une loi de 1803 limitant la liberté des parents de choisir les prénoms. Pour ce qui est des femmes, il évoquait une préférence masculine pour le leadership, qui tend à persister sauf à ce qu'on la force par des quota. Dans le premier cas, il y a effectivement des abus esthétiques ou militants qu'on peut déplorer. Dans le deuxième cas, je ne vois pas en quoi cela constitue une attaque contre les femmes.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs