Accueil Monde Afrique

Congo Hold-up: la folie dépensière du Sommet de la Francophonie à Kinshasa

Luxueux « cadeaux », contrats passés sans appels d’offres, montants exubérants… : le détail des comptes de l’organisation du Sommet de la Francophonie tenu en 2012 à Kinshasa est accablant pour l’État congolais. 90 millions de dollars ont été dépensés pour deux jours de Sommet. La Belgique y avait versé son obole.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 14 min

Le « développement de la démocratie », « le soutien à l’État de droit et aux droits de l’Homme », le « rapprochement des peuples », la « promotion de l’éducation »… Comment être contre ? Les objectifs affichés par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), institution créée en 1970, sont louables et pour le moins consensuels.

Afin de les concrétiser et de les décliner en priorités plus concrètes, un Sommet réunit tous les deux ans les chefs d’Etats et de gouvernement membres de l’organisation. En 2012, le choix se porte sur Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo où le français est la langue officielle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par stals jean, samedi 4 décembre 2021, 15:15

    Il est bien évident, que la photo avec Reynders en tête de Gondole qui illustre cet article qui dénonce (10 ans après le crimes) la "folie dépensière" de la République Bananière de la mafia Kabila, n'a pas èté choisie par hasard... qu'à cela ne tienne, l'homme qui parle encore et toujours à "l'oreille" des puissants de ce monde, n'en a jamais eu et n'en a toujours rien a foutre des usines de casseroles qu'on lui attache au cul, journalistes y compris, et cela depuis plus de trois décennies...La preuve, son statut actuel, et ce n'est pas fini...

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 2 décembre 2021, 10:51

    Ne devrait on pas interroger nos responsables politiques présents à cette orgie de corruption ?

  • Posté par D Marc, samedi 4 décembre 2021, 9:00

    On devrait sans doute interroger Didier Reynders qui a non seulement participé mais également soutenu les auteurs de ces détournements. Voici ce que l'on pouvait lire en 2012 : Didier Reynders a pris vendredi ses distances avec les propos du président français François Hollande, qui a jugé "tout à fait inacceptable" la situation des droits de l'homme en République démocratique du Congo (RDC). Didier Reynders : "Je regrette toujours qu'il y ait des déclarations très fortes qui sont davantage destinées à l'opinion nationale"... et Monsieur Reynders de s'entretenir avec Augustin Matata pour mater les opposants au président Kabhila. Rappelons que Didier Reynders est aujourd'hui le Commissaire responsable de la justice auprès de la Commission européenne. Il est chargé de garantir la défense de l’état de droit!

  • Posté par Martin Roland, mercredi 1 décembre 2021, 9:38

    Justine Brabant fait elle preuve d'un humour cynique ou croit elle encore au Père Noël ? "Félix Tshisekedi, aura prochainement l’occasion de montrer qu’il fait un meilleur usage des impôts de ses administrés "

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs