Accueil Société

Coronavirus: les experts privilégiaient une fermeture de l’horeca à 20h

La présidente du Groupe d’experts de stratégie de crise pour le covid Erika Vlieghe appelle à la vigilance à l’approche des fêtes de fin d’année.

Temps de lecture: 1 min

L’inquiétude grandit autour de la tenue des fêtes de fin d’année. Pour Erika Vlieghe, il s’agit de rester prudent. Même si elle ne voit pas des fêtes se déroulant comme l’année passée, le nombre de personnes sera important. « Il me semble peu judicieux d’organiser une fête de Noël avec une cinquantaine d’invités », explique-t-elle à Knack.

« Mais nous n’aurons certainement pas à imposer l’isolement de l’année dernière. Ce sera quelque chose entre les deux. Nous avons encore un peu de temps pour y réfléchir », poursuit-elle. Pour elle, les mesures prises lors du dernier Comité de concertation étaient inévitables. « En tant qu’experts, nous aurions aimé que le secteur horeca ferme à 20 heures, à la place de 23 heures ».

« Je pense que la situation sera difficile jusqu’après le Nouvel An. Dans tous les cas, nous devrons continuer de porter un masque, garder la distance et la vie nocturne avec des autotests tout l’hiver », a-t-elle conclu.

> Testing, tracing: ces outils de lutte contre le coronavirus qui menacent de décrocher

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Giefvan Agathe, mercredi 1 décembre 2021, 17:53

    En quoi un couvrefeu ou une heure de fermeture avancée permettent-ils de lutter contre la covid19 ? Ce sont les rassemblements qu'il faut éviter. Or, je connais beaucoup de cafés et de restos où il y a peu de clients et pas de groupes. A l'inverse, cela n'empêche pas d'autres rassemblements, à ces heures ou à tout bout de champ (cf. marchés de Noël, fêtes étudiantes, etc.). Cela procède-t-il d'une ignorance crasse de la réalité par des "experts" qui ne quittent jamais leur labo ? Ou plus simplement, d'un adage politique connu, "Fais n'importe quoi mais fais quelque chose, même si ça tape à côté du but"...

  • Posté par c006ED7, mercredi 1 décembre 2021, 12:14

    Impressionnant de voir comment une ""experte"" pense qu'elle dirige le pays : elle n'a toujours pas compris que son niveau était de faire des recommendations aux politiques et que ça s'arrêtait là. Elle n'est même pas porte-parole, donc n'a aucun droit de s'adresser à la presse comme ça. Cette cacophonie d'experts qui se bousculent pour apparaitre dans les médias est toujours plus insupportables. A force de noyer les populations sous les informations contradictoires et les "on va faire ci ou ça" parce qu'un expert trouve que c'est une solution, la population décroche complètement et ne respecte quasiment plus les mesures mise en place. Les coronavirus vont faire partie de notre quotidien à long terme, ce n'est pas en faisant vivre la population sous la menace permanente de se voir enfermer qu'on va réussir à gérer cette situation.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 2 décembre 2021, 11:28

    Juste une petite remarque pour Mme Giefvan, qui trouvait inqualifiable qu'on se moque des noms des personnes: pourquoi parle-t-elle de M. Raboogri dans ce cas?

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 1 décembre 2021, 18:59

    Je préfère avoir tendu un miroir à un plouc, même si l'image qu'il y voit dedans ne lui plaît pas, pollueur scatologique, plutôt que d'avoir des morts sur la conscience. Ah c'est vrai, chez vous, pas de conscience. Cela rend les choses plus faciles. Par rapport à votre commentaire, vous ignorez certainement le sens du mot poujadiste. Il y a assez de preuves pour démontrer qu'une partie importante des criminels qui inondent ce forum de messages qui vous plaisent en sont de réels, eux. Vous les appelez "brave personne qui lance une opinion pour débattre". Je n'appelle pas brave, une personne qui persiste à dire et redire le même mensonge malgré les démonstrations répétitives que ce qu'elle dit est faux. Ce sont toujours des manipulations, des arnaques, des fake news qui visent à déstabiliser notre société et à faire en sorte que le virus fasse le plus de victimes possibles. Je n'appelle pas débattre, le fait de répéter inlassablement ce qui a été démontré comme étant un mensonge et qui met la vie d'autrui en danger. C'est la technique de trump. Redire sans cesse le même mensonge tout en accusant les autres de mentir sans en apporter la preuve. A la longue, une partie des gens finiront pas y croire. Il faudrait qu'une association porte plainte contre ce type de pratique. Juste réponse à la mal nommée association "Notre Bon Droit". Intention de nuire + préjudice=délit! Bonne vision de l'émission #Investigation de ce soir. Elle vous éclairera peut être.

  • Posté par Giefvan Agathe, mercredi 1 décembre 2021, 18:00

    Rassurez-vous, c006Ed7, quand internautes poujadistes fâchés, eux toujours faire ainsi : insulter la brave personne qui lance une opinion pour débattre. Voguez au-dessus des injures, méprisez leurs auteurs, plaignez-les de ce que leur femme les trompe (on la comprend) et qu'ils n'ont que le courrier des lecteurs pour exhaler leur dépit de ratés. Raspe, Raboogree, Massacry : ils chassent en meute, méfiez-vous.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko