Accueil Belgique Politique

Relance wallonne: le plan du gouvernement critiqué de toute part

L’organisation syndicale et le patronat dénoncent le plan wallon sur le fond comme sur la forme. Dans l’opposition, le CDH ajoute son grain de sel : « Nous l’avions dit… »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Ce n’est pas tous les jours que la FGTB wallonne et l’Union wallonne des entreprises (UWE) unissent leurs voix pour critiquer le gouvernement régional. C’est pourtant le cas ce mercredi dans les colonnes de L’Echo, où Jean-François Tamellini et Olivier de Wasseige s’en prennent vertement au plan de relance de 7,6 milliards porté par l’exécutif PS-MR-Ecolo présidé par Elio Di Rupo.

L’analyse du syndicaliste est claire : « L’impression générale de saupoudrage reste très forte. Il y a un manque de cohérence et de liant à travers les 319 mesures prises. Le caractère structurant du plan est absent. Le risque est qu’il n’y ait pas d’adhésion des partenaires de la société civile pour travailler sur le redressement de la Wallonie. Or, on ne peut pas se permettre un échec. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Fonder Daniel, jeudi 2 décembre 2021, 23:20

    Des ravels tout plein et des vélos qui bloquent toute les villes … il faut travailler pour construire une Wallonie plus florissante, créer de la richesse si l’on veut pouvoir éduquer, assister, soigner … il faut encourager ceux qui entreprennent, ceux qui innovent, leur offrir les moyens techniques et les outils de recherche plutôt que de paver les rues, planter des haies et créer des réserves naturelles, on se trompe de priorités, on saupoudre pour des petits édiles locaux, on fait de la pub pour des slogans á la mode, … pense-t-on à notre avenir ?

  • Posté par Esgain Nicolas, jeudi 2 décembre 2021, 23:19

    Soyons sérieux deux minutes. Comment ceux qui ont échoué depuis 30 ans pourraient-ils tout à coup réussir, surtout quand les deux autres leur servent la soupe? Les mêmes méthodes donneront les mêmes résultats. Cad aucun.

  • Posté par Debrabander Jean, jeudi 2 décembre 2021, 18:04

    Pauvre, pauvre Wallonie ! des plans Marshal, le grand cirque Get up, Wallonia et tout ça pour en revenir aux pitoyables petits jeux politiciens; pas de vision globale, rien que du saupoudrage entre copains ... les murailles de Binche ont un bel avenir !

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 2 décembre 2021, 15:26

    Tous des gamins qui courent dans un magasin de jouet avant la Saint-Nicolas. Ils ont envie d'une belle gare à Mons et à Liège (10 fois le budget prévu), d'une Marina à Charleroi (qui va sûrement attirer la Jet Set ce qui la changera de Monaco) etc. etc. PIB (produit intérieur brut) de la Wallonie dont la population n’est plus que 32 % de la population belge, représente 23 % du PIB belge. En outre la Wallonie dépense, consomme ou utilise plus que 32 % des ressources fédérales ou nationales. Le revenu par tête d’habitant Wallon est à 71,4 % de celui du Flamand. La différence s’aggrave puisque de 2008 à 2019, le PIB flamand a crû de 1,3 %, ceux de la Wallonie et de Bruxelles, respectivement, de 0,8 % et de 0,6 %. Le besoin wallon de financement est comblé par un transfert nord-sud et par un endettement croissant de manière disproportionnée. La dette wallonne (la sienne propre et sa part de la dette publique au prorata de sa population) va atteindre en pourcentage de son PIB le ratio grec. Celle de la Communauté française (Fédération Wallonie Bruxelles) atteindrait 15 milliards en 2025. C’est intenable.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, jeudi 2 décembre 2021, 11:05

    Combien de plans "Marshal" il y t'il déjà eu pour la Wallonie et avec quels résultats ? Ici le pognon est "gratuit", il vient de l'Europe..., on va se goinfrer entre partis. Certains parlent de la Grèce, il faudrait probablement plutôt penser au Liban... WALLONISTAN

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs