Accueil Culture Musiques

Décès du Grand Jojo: c’était au temps où Bruxelles brusselait

Le Grand Jojo, Annie Cordy, Toots Thielemans, Michel Demaret, Beulemans et Coppenolle… Ils appartiennent à cette Belgique à papa, joyeuse, zwanzeuse et populaire, qui est en train de disparaître.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

C’était au temps où Bruxelles chantait. Les plus anciens s’en souviennent. Il y avait « Lange Jojo », Annie Cordy, le Grand Jacques… et l’harmonica marollien de Toots Thielemans, sifflant Ne me quitte pas.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs