Accueil Opinions Cartes blanches

Décrétons l’état d’urgence pénitentiaire!

Un ancien magistrat dresse un état des lieux catastrophique du système carcéral. Il réclame ni plus ni moins la démission de Koen Geens, l’instauration d’un état d’urgence pénitentiaire et la régionalisation de la Justice.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 7 min

Que ferais-je si j’étais le ministre de la Justice Koen Geens face à la crise des prisons ?

Je démissionnerais illico !

La crise est trop grave et trop ancienne pour pouvoir être résorbée par un ministre tombé presque fortuitement dans ce département ingérable, à la tête d’une Administration pénitentiaire qu’il ne connaissait pas et qui est complètement dépassée.

Ses prédécesseurs ont fait l’expérience de leur impuissance à rénover le monde des prisons, aussi bien Laurette Onkelinx, Marc Verwilghen, Stefaan De Clerck, ou encore Annemie Turtelboom…

Un état des lieux désastreux

Le problème n’est plus maîtrisable :

– il est quantitatif : on est passé de 6.000 à plus de 12.000 détenus !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs