Accueil

La CNE dénonce des irrégularités dans un call center médical de Binche (CNE)

Le Contrôle des Lois Sociales, sollicité par le syndicat CNE, a confirmé mercredi des irrégularités dans le call center médical "Espace Temps libre" à Binche, où travaillent quelques dizaines de personnes. La CNE a évoqué des tricheries salariales et des menaces de licenciements.
Temps de lecture: 1 min

La CNE avait reçu de nombreuses plaintes de travailleurs concernant les pratiques de la direction du call center binchois. Selon le syndicat, "l'employeur a systématiquement engagé des employés sur base de la plus basse catégorie salariale, sans prendre en compte l'ancienneté à l'embauche, ce qui est pourtant une obligation sectorielle dans la Commission paritaire 200". La CNE a par ailleurs précisé que "les classifications de fonctions se font dans un sens qui empêche les travailleurs de recevoir un salaire correct."

Selon la CNE, les travailleurs sont, par ailleurs, sous pression en raison de la délocalisation progressive des activités du call center vers la Tunisie, ce qui entraînerait la perte de leur emploi à Binche.

Le syndicat a indiqué que le Contrôle des Lois sociales avait effectué des vérifications auprès de près de 50 travailleurs. "Les irrégularités ont bien été confirmées", a précisé la CNE, indiquant que "l'Inspection a imposé à l'employeur d'effectuer le paiement d'arriérés de salaire pour plusieurs milliers d'euros. Mais nous constatons aujourd'hui que certains de nos affiliés n'ont toujours rien reçu."

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs