Accueil Société

Testing & tracing: de nouvelles règles pour éviter l’effondrement du système

Dès ce jeudi, les Belges positifs au covid pourront encoder eux-mêmes leurs contacts à haut risque. Ces derniers, s’ils sont vaccinés, ne devront plus se faire tester qu’à une seule reprise, au lieu de deux jusqu’ici. Objectif ? Soulager le terrain de 30.000 à 40.000 tests PCR quotidiens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Personne n’avait la mine réjouie lors de la conférence de presse détaillant les nouvelles règles en matière de testing & tracing mercredi après-midi. Les négociations duraient depuis presque une semaine en coulisses pour trouver un moyen d’éviter que le système mis en place craque complètement. En réalité, il a déjà craqué à plusieurs niveaux. À part à Bruxelles, les résultats des tests PCR arrivent de plus en plus rarement en moins de 24 heures. Cela ralentit le processus de la recherche des contacts par les traceurs, qui sont de toute façon trop peu nombreux pour suivre le rythme, surtout côté flamand.

Perdus, de nombreux Belges font appels à leur médecin généraliste pour obtenir les fameux codes qui permettent de se faire tester et de sortir au plus vite de quarantaine. Résultat, les médecins sont eux-mêmes débordés et n’ont plus le temps de soigner les « vrais » malades qui présentent des symptômes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par DOMINIQUE SCHOLLAERT, jeudi 2 décembre 2021, 10:16

    Les seuls chiffres importants sont ceux des SI !!!

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 1 décembre 2021, 19:51

    Je pressens l'abandon de la politique du tracing qui va, en effet, bientôt, atteindre les limites de sa pertinence. On se "bornera" à tester les cas possibles, à traiter/isoler les malades, à vacciner un maximum de monde et à exhorter au respect des mesures d'hygiène élémentaire et des barrières physiques.

  • Posté par J.-M. Tameyre, jeudi 2 décembre 2021, 21:52

    D'un point de vue pragmatique, cela nous aurait évité bien des errements. Mais on a voulu ménager les volontés des uns et des autres, composer et plaire à tout le monde, se baser sur "le sens des responsabilités des citoyens" (quelle plaisanterie infecte !) et voilà le résultat. 30 morts par jour. Il aurait suffi de couper Facebook pour en avoir la moitié, sans que cela ne coûte rien.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs