Accueil Monde Union européenne

UE: la Commission tient enfin son «alternative» au rouleau compresseur chinois

L’UE veut mobiliser jusqu’à 300 milliards d’euros de fonds publics et privés d’ici à 2027 dans des projets d’infrastructures à travers le monde. « Des pays ont eu l’expérience d’investissements chinois et ont besoin de meilleures offres », a taclé mercredi Ursula von der Leyen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Cette fois-ci, c’est la bonne ? La Commission européenne y croit : elle estime disposer désormais d’une stratégie et des instruments financiers nécessaires pour proposer une « alternative » crédible aux fameuses « nouvelles routes de la soie » déroulées au forceps depuis quelques années par Pékin, non sans succès.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 7 décembre 2021, 17:26

    Gageons que tout cela se fera en très étroite collaboration avec FMI, Banque mondiale et autres BERD, etc... Toutes ces institutions qui demandent aux pays de privatiser toutes leurs entreprises publics au non de je ne sais quoi.

  • Posté par Jean Luc, mercredi 1 décembre 2021, 23:32

    Et hop, 300.000.000.000 € à la poubelle ! Merci, l'intelligence, la souplesse, le pragmatisme, et l'expérience de commissaires européens qui n'ont jamais rien foutu de leur vie, à ce part remuer de l'air politicards ! On en reparle en 2027.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs