Accueil Culture Livres

Kenneth Anger revient visiter le côté obscur de la Ville de Pacotille

Ecrivain et cinéaste de l’underground et de l’expérimental, Kenneth Anger s’en prend, une fois de plus, à Hollywood dans « Retour à Babylone ».

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

La Ville de Pacotille, c’est Hollywood dans le vocabulaire de Kenneth Anger. Ce cinéaste de l’underground et de l’expérimental, qui commença une carrière d’acteur très tôt en jouant le rôle du prince du film de 1935 Le Songe d’une nuit d’été de Max Reinhardt et William Dieterlé. Il avait alors huit ans. Il en a aujourd’hui 89.

Si ses films n’ont jamais vraiment atteint le grand public, ses deux livres Hollywood Babylon I et II, ont, eux, fait le plein de lecteurs. En français, le premier tome, édité par Tristram, s’est vendu à plus de 30.000 exemplaires. Et voici le second, baptisé Retour à Babylone.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs