Accueil Société Régions Bruxelles

Manifestation des taxis: plusieurs centaines de taxis bruxellois ralentissent le trafic dans la capitale

Bruxelles Mobilité préconise d’autres moyens de transport que la voiture dans la capitale.

Temps de lecture: 3 min

Depuis 6 h du matin ce jeudi, des embarras de circulation ont pu être observés à Bruxelles. Bruxelles Mobilité préconise d’utiliser d’autres moyens de transport pour les déplacements vers Bruxelles ainsi que dans Bruxelles. Plusieurs tunnels ont été fermés mais les tunnels Rogier, Botanique, Madou et Arts-Loi ont été rouvert à la circulation, selon Bruxelles Mobilité.

Environ 350 à 400 taxis, selon le front commun du secteur, et au moins 235 selon un comptage de la police de Bruxelles-Ixelles effectué vers 09h45, engluaient jeudi matin la circulation dans la capitale. Les perturbations du trafic sont importantes, selon l’estimation de la porte-parole de la police.

Comme annoncé, le secteur des taxis se mobilise en front commun afin de bloquer la circulation dans la capitale. Les chauffeurs de taxis se sont rassemblés à compter de 06h du matin au niveau des ronds-points Meiser et Schuman, bloquant progressivement la circulation à ces endroits.

Les voitures ont commencé à se mettre en mouvement un peu avant 08h en direction du centre. Elles ont bloqué la circulation sur leur passage, notamment les tunnels Reyers-Centre, Tervuren et Cinquantenaire. Les deux cortèges se sont rejoints autour de la rue de la Loi, de la rue Belliard et de la petite ceinture. Un arrêt symbolique a été marqué à ce niveau devant le cabinet du ministre-président du gouvernement bruxellois Rudi Vervoort.

« On s’excuse auprès des gens qui sont bloqués dans la circulation, mais ils doivent en tant que citoyens aussi s’intéresser à ce à quoi on assiste : la justice tranche et le politique veut déjuger », a commenté le secrétaire général de la Fédération bruxelloise des taxis (BTF), Sam Bouchal.

« Ce serait un dangereux précédent pour la séparation des pouvoirs. Si les députés valident un système individualiste comme le modèle d’Uber, on se dirige à grand pas vers la fin du financement de la sécurité sociale, ciment solidaire des sociétés civilisées. Si les plus forts ne soutiennent plus les plus faibles, c’est la loi de la jungle », met-il en garde.

« Avec la pandémie, on a vu au combien il était essentiel de financer les soins de santé. Ces multinationales si populaires auprès de nos jeunes s’extirpent de l’impôt et des cotisations patronales en disant que chaque chauffeur est son propre patron. Elles sapent ainsi nos systèmes de solidarité, qui financent la santé, l’enseignement, la culture… », développe encore Sam Bouchal.

Le front commun est constitué de la Fédération bruxelloise des taxis (BTF), la Fédération belge des taxis (FeBeT), les antennes syndicales de la FGTB et de la CSC, ou encore des associations comme Elite Taxi, Ingoboka-Taxi et le Collectif des travailleurs du taxi (CTT).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pillois Martine, jeudi 2 décembre 2021, 14:57

    La relation de travail établie par Uber ressemble furieusement à un contrat léonin. Ceci dit, les apparition télévisuelles répétées du président de la fédération des taxis posent elles aussi problème par le gimmick du personnage. Prétendre que les textes législatifs ne peuvent provenir du parlement, que seul le pouvoir judiciaire est légitime, prétendre que la démocratie est en danger par la faute du pouvoir législatif qui ne respecterait pas la séparation des pouvoirs et la préséance du pouvoir judiciaire, nous ramène au niveau complotiste antivax. Espérons que les fauteurs de trouble seront poursuivis par la justice, l'entrave méchante à la circulation ne me semble pas pouvoir être contestée.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 2 décembre 2021, 11:26

    La mafia des taxis à l'oeuvre. On peut bien entendu mettre en cause le statut social des chauffeurs Uber et une forme de concurrence peut-être déloyale. Mais au moins leurs chauffeurs sont aimables, leurs voitures propres, leur application efficace et les modes de paiement clairs. (pas de noir au contraire des taxis)

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo