La querelle euro-américaine perturbe la grand-messe de l’ONU

07246825
USA
«The Crown» rafle surtout la totalité des prix d’acteurs dans cette catégorie: meilleur acteur (Josh O’Connor pour son rôle de prince Charles), meilleure actrice (Olivia Colman, la reine Elizabeth), meilleure actrice dans un second rôle (Gillian Anderson, qui interprète Margaret Thatcher), meilleur acteur dans un second rôle.
Photo d’illustration.
Deux Belges qui voulaient quitter l’Afghanistan fin août ont été blessés autour de l’aéroport. L’un est toujours soigné à Kaboul, l’autre est revenu à Bruxelles.
La ministre néerlandaise de la Défense Ank Bijleveld
L’imprenable vallée de Massoud est tombée
Un flot de réfugiés afghans, à la recherche d’autres cieux bien plus cléments.
Non, les Afghanes ne peuvent pas vraiment «faire des études supérieures selon la loi islamique»
L’image de cette «manifestation de soutien» aux talibans dans une université de Kaboul a éclipsé l’information du limogeage massif de professeures dans l’enseignement supérieur.
En 2016, Aung Sans Suu Kyi était venue en personne à la tribune de l’ONU. Depuis le putsch de février, elle est sous les verrous, et la junte se bat pour occuper son siège.
Kenneth Feinberg (Michael Keaton) et Charles Wolf (Stanley Tucci), ou quand la rigueur technique rencontre le principe d’équité au cœur de la répartition des compensations opérée après les attentats du 11-Septembre.
Thomas Renard s’apprête à prendre la tête du Centre international pour l’antiterrorisme, à La Haye.
RTXKQYQ
Janez Lenarcic évoque deux échecs, malgré deux décennies d’aide. La lutte contre la corruption. Et la sécurité. «Quand je suis allé à Kaboul en février, dit-il, des bombes explosaient tous les jours. Je n’ai pas pu sortir de la cave du complexe de l’UE sans casque et gilet pare-balles».
93pQnf4O4SEAm6wq_l84M9
Rien ne semblait destiner cet homme à devenir celui qui allait faire trembler sur ses bases la toute-puissante Amérique.
Pierre-Jean Luizard.
«L’Etat islamique», ou Daesh, a agi tel un aimant mobilisateur auprès d’une petite frange de la jeunesse musulmane.
Pour le commissaire Sefcovic chargé de la Prospective, la situation est «encore très floue» en Afghanistan.
Feroza: «J’ai vu les corps, juste devant moi».
Omar Mohammed a commencé à écrire à cause du 11-Septembre 2001.