Accueil Léna

La Barbade a dit adieu à la reine d’Angleterre: qui s’en réjouit?

L’île des Caraïbes tourne la page : Elizabeth II n’y exercera plus sa souveraineté. A Bridgetown, sa capitale, beaucoup semblent indifférents à l’avénement de la République.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Tonight’s the night ». « Ce soir, c’est le grand soir », titre le Daily Nation vendu dans le kiosque à journaux de Sharon, 50 ans. Nous sommes sur Swan Street, la rue du marché de Bridgetown, la capitale de La Barbade. « Je peux prendre une photo avec le journal ? » « Non merci. Ce soir ne va pas changer ma vie, vous savez. » Alors qui donc se réjouit de cette nouvelle à La Barbade ?

Pour la Première ministre de l’île, Mia Mottley, une femme au caractère bien trempé, l’heure est pourtant historique. C’est elle qui, à 56 ans, a finalement réussi à dire au revoir à la reine Elizabeth. Il y a quelques mois, son gouvernement a voté la transition de la monarchie à la République, consommée ce mardi à minuit en présence de l’héritier du trône britannique, le prince Charles. Pour la première fois dans l’histoire, un membre de la famille royale aura assisté à la transition vers le système républicain d’un pays du Commonwealth.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs