Accueil Belgique Politique

De nouvelles mesures contre le covid? «On ne peut pas tenir un Comité de concertation tous les trois jours», réagit Lachaert

Le président de l’Open VLD critique la sortie du ministre-président flamand Jan Jambon, qui a appelé à la ténue d’un nouveau Codeco. Le Premier ministre attend ce jeudi un nouveau rapport du Gems, le groupe d’experts qui conseille le gouvernement, et du commissaire corona, Pedro Facon.

Temps de lecture: 3 min

Le ministre-président flamand, Jan Jambon, a appelé mercredi à la tenue d’un nouveau Comité de concertation, alors que la réunion précédente remonte à vendredi. Il souhaite que les activités récréatives à l’intérieur soient interdites jusqu’au 15 décembre afin de soulager les hôpitaux.

Le monde politique doit faire preuve de constance dans les mesures prises pour lutter contre la pandémie, a estimé le président de l’Open VLD, Egbert Lachaert. « Je ne dis pas que réunir maintenant un Comité de concertation n’est pas possible mais il y a aussi d’autres instruments. Annoncer qu’un secteur doit fermer, sans concertation, suscite beaucoup de réactions de colère. Je ne trouve pas que ce soit la meilleure sortie de Jan Jambon pour demander des mesures », a expliqué M. Lachaert sur les ondes de Radio 1 (VRT). « Faisons preuve d’un peu de constance. On ne peut pas tenir un Comité de concertation tous les trois jours », a-t-il ajouté.

Selon lui, d’autres instances que le Comité de concertation peuvent prendre des mesures, par exemple les bourgmestres qui peuvent se concerter avec les organisateurs d’événements ou interdire des événements.

Flambée des contaminations dans les écoles

Sur Bel-RTL, le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, a mis en garde contre la flambée des contaminations dans les écoles. Il a parlé de « chaos » dans les écoles flamandes. Du côté francophone, des signaux inquiétants apparaissent également. Selon le baromètre du Segec, la coupole des écoles catholiques, les taux d’absentéisme des enseignants comme des élèves dépassent désormais les maxima atteints le 22 mars dernier, à la veille des vacances de Pâques 2021 qui avaient été anticipées d’une semaine pour des raisons sanitaires. « Si on veut éviter le pire du pire, il faut des mesures fortes, y compris dans l’enseignement, le secteur événementiel », a souligné M. Vandenbroucke.

Le vice-Premier ministre socialiste laisse au Premier ministre la responsabilité de convoquer un Comité de concertation. Mais, à l’entendre, la réunion ne peut déboucher sur des demi-mesures. « Il faut un paquet cohérent, clair et suffisamment fort. Si on réunit le Comité de concertation, il faut prendre des mesures qui vont vraiment à fond. On est dans le pire des scénarios, avec une augmentation sans fin des contaminations », a-t-il dit.

Nouveau rapport du Gems

Le Premier ministre, Alexander De Croo, recevra ce jeudi un rapport du Gems, groupe d’experts qui conseille le gouvernement, et du commissaire corona, Pedro Facon. Sur cette base, il lui reviendra de réunir les différents gouvernements du pays pour prendre de nouvelles mesures.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, jeudi 2 décembre 2021, 12:43

    Comment peut-on s'y retrouver avec la multiplication des comités d'experts ,des comités de concertations,des politiciens de tous bords qui n'y connaissent rien (et qui ne veulent pas perdre la face)?

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 2 décembre 2021, 19:26

    @Lambotte Serge. Apprenez a lire les posts utiles : voyez ci-dessous celui de Mr Moriaux Raymond. Et cessez de vous "victimisez" en réduisant tout à la cervelle d'un néandertalien.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 2 décembre 2021, 11:55

    En réalité, tout le monde sait ce qu'il faut faire. Et depuis un moment ... Mais personne ne veut assumer les conséquences politiques immédiates de décisions qui, i-né-vi-ta-ble-ment, vont déplaire à une ou plusieurs parties de l'opinion, laquelle n'a plus l'habitude d'être contredite, qu'elle ait raison ou qu'elle ait tort.

  • Posté par Fryns Laurent, jeudi 2 décembre 2021, 11:38

    Je ne comprends pas pourquoi nous n'utilisons pas les différents traitements existant pour les personnes les plus a risques. Les anticorps mono et poli clonaux sont trés éfficaces et éviterait la saturation dans les hôpitaux. Cela reste pour moi un mystére !

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 2 décembre 2021, 22:31

    En ce qui concerne les anticorps monoclonaux de synthèse (type Regeneron), leur fabrication reste très complexe et très coûteuse, et leur disponibilité est largement insuffisante pou envisager une utilisation à large échelle. Ils sont actuellement "réservés" aux personnes qui réagissent très peu aux vaccins (personnes immunodéficientes). Quant aux anticorps multiclonaux, aucun n'a encore été validé en essai de phase III.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs