Accueil La Une Économie

La Belgique échappe à la procédure de déficit excessif

L’exécutif européen a estimé que l’État belge était «globalement en conformité».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La Commission européenne a décidé mercredi de ne pas placer la Belgique dans la procédure de déficit excessif (PDE) à laquelle elle s’exposait en raison de son niveau d’endettement, a indiqué le commissaire aux Affaires économiques, Pierre Moscovici.

L’exécutif européen a estimé que l’État belge était «globalement en conformité» avec les exigences du pacte de stabilité et de croissance, mais l’a appelé à rester vigilant sur son taux d’endettement.

En vertu de ce pacte, les pays de l’UE doivent apporter la preuve de finances publiques saines et remplir deux critères: leur déficit budgétaire ne doit pas dépasser 3% du produit intérieur brut (PIB) et leur dette publique (dette de l’État et des agences publiques) ne doit pas être de plus de 60% du PIB.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs