Accueil Belgique Politique

De Croo convoque un nouveau Codeco: «Il faut oser dire que nous n’avions pas évalué correctement la situation»

Le Premier ministre a justifié devant les députés la nécessité de réunir un nouveau Comité de concertation suite au rapport du Gems.

Temps de lecture: 3 min

Alexander De Croo a reçu ce jeudi matin un rapport du Gems, le groupe d’experts qui conseille le gouvernement, et du commissaire corona, Pedro Facon – lequel s’est étonné qu’il ait fui dans la presse avant que lui-même ne l’ait reçu.

C’est sur cette base que le Premier ministre a convoqué une nouvelle réunion du Codeco pour décider de nouvelles mesures susceptibles d’endiguer la progression du coronavirus. Un Comité de concertation rassemblant les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées consacré à la situation sanitaire se tiendra donc vendredi à 9 heures du matin.

Ce jeudi, à la Chambre, le Premier ministre Alexander De Croo a pris la parole pour répondre aux questions des députés qui s’inquiètent de la situation sanitaire et de la gestion qu’en fait le fédéral.

« La meilleure méthode reste d’avoir une approche systématique. J’ai demandé au commissariat Corona et aux experts de nous donner un avis et décidé de convoquer un Codeco demain à 9 heures. Dans un contexte de crise, il faut pouvoir adopter des ajustements », s’est justifié le Premier.

« La vaccination ne nous offre pas encore une liberté complète »

« Nous devrons prendre des décisions ensemble et les défendre ensemble. Nous devrons tous franchir des pas, nous ne pouvons plus avoir de tabou. Nous devrons tous assumer nos responsabilités. » Et de poursuivre : « La vaccination reste la protection la plus efficace. Longtemps nous avons cru que nos larges campagnes de vaccination nous permettraient de sortir de la crise. La réalité est différente aujourd’hui. Il faut oser dire que nous n’avions pas évalué correctement la situation. »

Le Premier a expliqué que la vaccination « ne nous offre pas encore une liberté complète. Il faut des mesures complémentaires pour rendre cette vaccination la plus efficace possible. » Et il chiffre : « La vaccination a permis d’éviter 7.800 décès dans notre pays, et a évité 30.000 hospitalisations. »

« Faire ce qui s’impose »

Frank Vandenbroucke, le ministre de la Santé, a ensuite pris la parole. « Une société digne de ce nom ne doit pas accepter que les soins de santé chavirent. » Et de marteler : « Il faut faire ce qui s’impose. Suivre l’avis du Gems, cela constitue la base des mesures. » Le ministre de la Santé rappelle que la vaccination est essentielle mais qu’il faut un paquet plus large, complet. « On ne va pas demain commander un 4e Codeco ».

« Le CST est un instrument, la vaccination est essentielle, pouvoir démontrer qu’on est vacciné est essentiel », a insisté le ministre de la Santé. « La vaccination ne suffit pas, il faut aussi un pass sanitaire », a-t-il réitéré.

À lire aussi De nouvelles mesures contre le covid? «On ne peut pas tenir un Comité de concertation tous les trois jours», réagit Lachaert

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Durlet Anne-Marie, samedi 4 décembre 2021, 13:04

    Deux ans que cela dure !!!! Jamais deux sans trois.... Je ne parle pas des doses... Sinon, ce serait huit !!!! Un mot qui n'existe plus, à part "liberté", c'est honnêteté !!!

  • Posté par Halut Michele, vendredi 3 décembre 2021, 18:38

    Nous , les citoyens lambdas oui...Il est vrai que nous prenons les transports en commun et qu’il ne faut pas sous estimer le bon sens populaire. Par ailleurs, nous ne sommes pas soumis aux lobbies.. Rouvrir le monde de la nuit était une hérésie ainsi qu’une trop grande précipitation. Une même situation peut se représenter mais Il faut pouvoir en tirer des leçons.

  • Posté par Halut Michele, vendredi 3 décembre 2021, 18:40

    Je déteste écrire ce genre de commentaire.

  • Posté par Constant Depiereux, jeudi 2 décembre 2021, 16:36

    Nous pouvons continuer à brocarder les politiques, leur incompétence le mérite. Mais c'est oublier un peu vite que la situation actuelle est le résultat de tous nos manquements : regardez simplement le journal télévisé. Nombre d'entre-nous soit ne portent pas le masque, soit le portent mal. De nombreuses grandes surfaces ne fournissent plus le matériel de désinfection, le shopping "touristique" est toujours en vigueur et va se renforcer en période de fête, beaucoup de clients ne désinfectent plus leur caddie et les vigiles qui contrôlaient les entrées en magasin ont disparus depuis longtemps. Les obligations de télétravail ne sont pas respectées, même dans nos ministères. Sans parler de notre comportement dans les cafés, les boîtes de nuit ou les fêtes privées.

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 2 décembre 2021, 16:34

    Tout le monde sait - enfin ceux dont la sécurité (safety and security) fait partie du boulot quotidien que : 1° le risque zéro n'existe pas - 2° les mesures de protection sont toujours cumulables en couches superposées. Miser sur "un seul cheval" c'est nul !!! Une capacité d'analyse des menaces existentielles globales sur notre population, dans le temps et dans l'espace n'existe nulle part dans les divers gouvernements belges, ni dans leurs cabinets et encore moins dans leurs administrations pléthoriques et souvent redondantes. A tel point, qu'ils doivent engager des privés pour pouvoir travailler 24 hrs sur 24 quand c'est nécessaire. C'est un vrai cauchemar, la permanence du service public au profit du public a été totalement démantelée, ne restent que leurs "administrations" !!! Les seuls "sur le pont" 24hrs/24 et mobilisables restent encore les pompiers - la police - l'armée - le secteur médical et para-médical. J'y ajoute les caissières, les éboueurs, les manutentionnaires, les ouvriers communaux, les réparateurs de lignes électrique et les multiples "petites gens" qui sont "sur le terrain", les yeux dans les yeux avec la population. Ceux-là savent ce que la fraternité veut dire, ils l'expérimente tous les jours.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs