Accueil Culture Musiques

Daniel Stokart: une jungle de sonorités diverses

Danses sur les autres pieds

Fiche - Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 1 min

En 2002, Daniel Stokart, 61 ans aujourd’hui, avait enregistré un premier album en solo : Danse sur un pied. Presque vingt ans plus tard, il remet ça avec Danses sur les autres pieds. Il y a 14 pieds, et donc 14 danses, de la plus courte (1 min 24) à la plus longue (5 min 22). Mais ce qui compte ici, c’est moins la danse que le son. Le saxophoniste nous emmène dans une jungle de sonorités diverses. Il enregistre différentes couches, qu’il rassemble ensuite. Il utilise le sax ténor et soprano, les flûtes, la clarinette basse et contrebasse, les aeolian pipes, l’ocarina, la harpe juive, le caxixi, le bendir, le talking drum, des chants d’oiseaux, etc. Sur ce fourmillement de timbres Stokart improvise au sax. C’est tantôt étrange, tantôt guilleret, tantôt méditatif. De quoi nous rendre très attentif à ces variations, et à nous en imprégner.

Mognomusic

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs