Accueil Culture Musiques

Adam Baldych Quintet: séduisant, fascinant, envoûtant

Poetry

Fiche - Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 1 min

Comme l’album ci-dessus, voilà une nouvelle collaboration entre un violoniste et un trompettiste. Le Polonais Adam Baldych a demandé au trompettiste et bugliste sarde Paolo Fresu de l’accompagner sur cinq des onze titres de son dernier album. Mais le résultat n’est pas semblable. Où Mathias Eick joue le minimalisme, Adam Baldych célèbre la communication, ce qui signifie un ton enjoué, convivial, plus tourné vers l’autre que vers la nature. Le violoniste l’avoue : « Avec cette pandémie, les gens me manquaient. J’ai donc voulu que ma musique invite l’auditeur dans mon monde, qu’elle connecte et que je puisse partager mon langage musical. » En sextet, Baldych a parfaitement rempli sa mission. Tous ses morceaux (une seule reprise, celle de Hyperballad, de Björk) transmettent beaucoup de sentiments. Ce sont des poèmes qui se répondent d’ailleurs pour faire de cet album un tout. « La poésie est tout ce qu’il y a entre les mots, dit-il : à vous de trouver. » En tout cas, si chacun de nous peut avoir sa propre interprétation de cette musique – c’est ça la poésie, non ? –, une chose est sûre : cet album est à écouter, écouter et écouter encore, tant il est séduisant, fascinant, envoûtant.

ACT

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs