Accueil Monde Proche-Orient

Conflit israélo-palestinien: «le médecin de la paix» n’aura pas la justice

Ce médecin palestinien a perdu son combat devant la justice israélienne. Il réclamait la reconnaissance d’une bavure de l’armée israélienne, qui a coûté la vie à trois de ses filles. Mais son autre combat, celui de la paix, continue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Il a connu le pire et ne connaîtra pas la justice. En 2009, trois des filles du médecin palestinien Izzeldine Abuelaish perdaient la vie. Deux obus tirés par l’armée israélienne ont frappé l’appartement familial de Gaza en pleine opération Plomb durci. Aujourd’hui, il a épuisé les recours devant la justice israélienne : sa demande devant la Cour suprême a été rejetée la semaine dernière, juste avant sa venue à Bruxelles.

Il y a douze ans, le cauchemar de cet obstétricien palestinien avait fait le tour du monde : il criait sa douleur en direct de la télévision israélienne. Ce Gazaouï qui travaillait à Tel Aviv, en Israël, venait d’apprendre la mort de ses enfants : Bessan, Mayar et Aya, ses trois filles, ainsi que leur cousine Noor. Pendant des années, il s’est battu en justice, avançant des frais énormes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs