Accueil Société

Vie privée: comment le parlement rame pour éviter la claque européenne

Une procédure d’instruction d’ores et déjà dénoncée comme « illégale » par les lanceuses d’alerte de l’APD, une proposition de loi visant à régler le cas de Frank Robben déjà controversée… Le chemin pour permettre à la Belgique d’éviter une sanction de la Cour de justice européenne semble résolument miné.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 7 min

La Belgique a jusqu’au 12 janvier pour sortir du pétrin dans lequel elle s’est elle-même enfoncée en matière de protection de la vie privée. Objet d’une procédure en infraction grave au RGPD, elle doit avoir mis fin aux incompatibilités légales et autres conflits d’intérêts qui rongent le fonctionnement de l’Autorité de protection des données (APD). Sans cela, la Commission européenne saisira la Cour de justice. Une première du genre en Europe pour un Etat. En même temps, elle a donné le mode d’emploi pour lui permettre de s’en sortir : lever les mandats de trois personnes : Frank Robben (patron de la Banque Carrefour de la sécurité sociale, de eHealth, de la Smals et membre externe de l’APD). Bart Preneel, le cryptologue de la KULeuven, membre externe de l’APD mais également membre du Comité de sécurité de l’information (CSI).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par dekoker philippe, vendredi 3 décembre 2021, 15:45

    C'est un scandale pur et simple..Quand on voit les peines encourues (et reçues) pour des peccadilles infractionnelles au RGPD par les particuliers, PME, communes...et quand on voit ce que Roben fait (sciemment) comme infractions avec la bénédiction du gouvernement c'est du deux poids deux mesures ....Autant supprimer le rgpd. La vérité est que Roben, tel le docteur Frankenstein, est le seul a comprendre et maitriser le monstre qu'il a créé et que le parlement et le gouvernement : 1. N'y comprennent rien 2. En ont besoin 3. Ne veulent pas passer pour des c... Résultat : on tergiverse... J'espère vraiment que l’Europe va santionner très dur et qu'ils seront obliger de le virer, nul n'est au dessus des lois mais lui il est encore plus fort que Moreau dans l'affaire Nethys..la différence c'est que lui, en la matière il est juge ET partie

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 3 décembre 2021, 18:23

    Ne m’en veuillez pas, ça n’a rien à voir avec vous personnellement, mais quand on verse dans le simulacre à ce point et qu’on y croit soi-même, c’est grave. Il n’y a pas de discours victimaire. Une étude est encore parue récemment en Hongrie: une chaîne de supermarchés allemande bien connue pratique apparemment des prix supérieurs à ceux de l’Autriche alors que le personnel hongrois coûte 3 fois moins cher et que la clientèle a deux à trois fois moins dans son portefeuille. Dans les supermarchés, TOUT LE MONDE LE VOIT: malgré un scandale qui date déjà de plusieurs années, les multinationales de l’alimentaire occidentales n’ont jamais modifié leurs pratiques. Tout le monde voit que les qualités proposées sous des mêmes marques ne sont pas identiques, des chaînes ont triché sur des dates de péremption pour refiler des stocks invendables venus de l’ouest. Tout le monde le voit ici, et là, alors qu’on est en plein dans votre core-business, vous ne faites RIEN! Par contre au moindre prétendu scandale lancé par une ONG, au moindre migrant illégal qui frappe à la barrière, vous accourez même quand ça ne relève absolument pas de vos compétences! Et vous m’accusez de tenir un discours « victimaire »? Mais vous avez conscience de ce que vous écrivez? Vous ne vous rendez’pas compte que vous nourrissez ce que vous dénoncez (le populisme europhobe) du matin au soir?

  • Posté par Bertrand Christophe, vendredi 3 décembre 2021, 18:05

    Arrêtez donc ce discours victimaire un peu facile , que vous tenez fréquemment sur ce forum . Il n'y a pas de "deux poids et deux mesures " ni des EM de seconde zones mais deux EM qui ne respectent pas les traités qu'ils ont signé , traités dont ils ont par ailleurs amplemment bénéficié depuis 2004 . Si cela ne leur plait plus , qu'ils soient cohérents et courageux comme les britannque ( les pauvres ) et qu'ils sortent donc . Sinon , il faut respecter les règles communes du club auquel on a souscrit . Pour le reste , je ne spécule pas sur qui vous êtes ni sur ce que vous faites dans la vie . Ayez l'amabilité d'en faire même pour moi . Bon week end à vous quand même

  • Posté par Staquet Jean-Marie, vendredi 3 décembre 2021, 17:44

    Hors sujet. Je n’admire aucun autocrate. Je dénonce vos pratiques de 2 poids, 2 mesures de plus en plus visibles et outrancières qui mînent votre propre institution.

  • Posté par Bertrand Christophe, vendredi 3 décembre 2021, 17:33

    Vous avez raison , la procédure a été cloturée ( je l'ignorais ) mais contre une réaffirmation officielle par l'Allemagne de la primauté du droir européen sur le droit national , ce qui était l'objet de la procédure . Le but d'une procédure d'infraction n'est pas de condamner un EM mais le faire se conformer au droit Pour le reste , inutile d'être déplaisant . Vous avez le droit d'admirer les autocrates .

Plus de commentaires

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs