Accueil Société

Les universités au Codeco: «Laissez-nous terminer le quadrimestre dans ces conditions très sécurisées»

Les recteurs des six universités francophones ne veulent pas de nouvelles mesures contraignantes. Le protocole actuel est très sécurisé, assurent-ils. Par contre, ils proposent d’écourter la fin du quadrimestre. Explications avec Vincent Blondel, recteur de l’UCLouvain.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Fermera ? Fermera pas ? La question se pose avec acuité depuis ce jeudi pour ce qui concerne l’enseignement obligatoire. En filigrane, on sent poindre aussi des velléités d’imposer de nouvelles conditions d’organisation de l’enseignement supérieur.

Réunis en visioconférence ce jeudi soir, les recteurs des six universités francophones se sont accordés sur une position commune. Vincent Blondel, recteur de l’UCLouvain, s’exprime au nom de ses collègues : « Les modalités actuelles ont amené les universités dans une organisation extrêmement sécurisée, laissez-nous terminer l’année dans ces conditions ». Explications.

Pourquoi cette volonté de freiner toute mesure supplémentaire dans l’enseignement supérieur ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 3 décembre 2021, 17:47

    Mesures très sécurisées??? Vous êtes déjà allé voir à l'ULB? Salles trop pleines (d'autres pus grandes restent vides), sans aération, occupées de 8 h du matin à 20h, sans contrôle ni mesure du CO2. C'est une réalité. Tiens? Il n'y a pas un certain Marius Gilbert qui est vice-recteur garant de la santé de la communauté universitaire?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs