Accueil Sports Tennis

Affaire Peng Shuai: l’ATP s’inquiète pour la joueuse mais ne suspend pas ses tournois en Chine

Aucun tournoi n’a été disputé en Chine depuis deux ans en raison de la pandémie de coronavirus, et aucun n’est prévu pour la première partie de l’année 2022, ce qui signifie que les instances dirigeantes peuvent se permettre d’adopter une approche attentiste pour le moment.

Temps de lecture: 3 min

Le circuit masculin de tennis professionnel ATP a exprimé jeudi son inquiétude pour la joueuse chinoise Peng Shuai, mais n’a pas rejoint le circuit féminin, la WTA qui a décidé mercredi de suspendre tous les tournois organisés en Chine.

Andrea Gaudenzi, président de l’ATP, a déclaré : « La situation impliquant Peng Shuai continue de soulever de sérieuses inquiétudes au sein et au-delà de notre sport. Jusqu’à présent, la réponse à ces préoccupations n’a pas été à la hauteur. Nous demandons une nouvelle fois l’ouverture d’une ligne de communication directe entre la joueuse et la WTA afin d’établir une image plus claire de sa situation ».

La Fédération internationale de tennis (ITF), n’a pas non plus mentionné la suspension du pays dans sa déclaration : « La Fédération internationale de tennis, en tant qu’organe directeur du tennis, soutient tous les droits des femmes. Notre principale préoccupation reste le bien-être de Peng Shuai. Les allégations de Peng doivent être examinées. Nous continuerons à soutenir tous les efforts déployés à cette fin, tant en public qu’en coulisses. »

Aucun tournoi n’a été disputé en Chine depuis deux ans en raison de la pandémie de coronavirus, et aucun n’est prévu pour la première partie de l’année 2022, ce qui signifie que les instances dirigeantes peuvent se permettre d’adopter une approche attentiste pour le moment.

Pour le Comité international olympique (CIO), l’urgence est d’autant plus grande que les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin se dérouleront dans deux mois seulement (4 -20 février) et que les rumeurs de boycott se multiplient.

Le CIO a révélé jeudi qu’il avait tenu un deuxième appel vidéo avec Peng, et il a publié une déclaration beaucoup plus forte que celle du mois dernier qui a été largement tournée en dérision, tout en soulignant à nouveau sa foi dans la diplomatie. « Nous partageons la même inquiétude que de nombreuses autres personnes et organisations quant au bien-être et à la sécurité de Peng Shuai. C’est pourquoi, hier encore, une équipe du CIO a tenu un autre appel vidéo avec elle. Nous lui avons offert un large soutien, nous resterons en contact régulier avec elle et nous avons déjà convenu d’une rencontre personnelle en janvier. Nous avons recours à la « diplomatie discrète » qui, compte tenu des circonstances et de l’expérience des gouvernements et d’autres organisations, est considérée comme la manière la plus prometteuse d’agir efficacement dans ce type d’affaires humanitaires. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tennis

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Tennis, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir