Accueil Belgique Politique

La loi de sortie du nucléaire, l’histoire d’un texte mort-né qui a survécu à douze gouvernements

Le 31 janvier 2003, la loi de sortie progressive du nucléaire voyait le jour. Au terme d’une saga de près de 20 ans, tous les réacteurs tournent encore, mais la loi prévoit toujours de les fermer en 2025. Le gouvernement De Croo sera-t-il le premier à oser l’appliquer ?

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

C’est l’une des poussées de fièvre chroniques de la politique belge, au même titre que les problèmes communautaires, l’indexation automatique des salaires ou la monarchie : la « Loi du 31 janvier 2003 sur la sortie progressive de l’énergie nucléaire à des fins de production industrielle d’électricité », arrachée par les écologistes au tout début de ce siècle.

A l’heure d’une énième possible échéance définitive, le moment est venu de se plonger dans l’histoire rocambolesque de ce texte, dont toute la classe politique, à l’exception des verts, a un jour ou l’autre voulu se débarrasser ou qu’elle a voulu amender lourdement mais qui, par le hasard des chutes de gouvernement, des majorités éparses, de la compétence des uns ou de l’incompétence des autres, a survécu jusqu’à aujourd’hui.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Baeyens Remi, lundi 6 décembre 2021, 10:09

    Nous vivons en Belgique dans un système de pensée unique. Hier au débat sur RTL: 5 minutes pour un représentant du nucléaire et 35 minutes de Nollet tout seul. C'est curieux que d'autres pays européens aussi écolo que les belges sont d'un avis contraire (France, Pays Bas etc) vont construire de nouvelles centrales nucléaires. Le seul exemple (désastreux) est l'Allemagne qui a du démarrer des centrales au charbon et lignite. Pour les PB, l'aventure du gaz est définitivement tournée avec les effondrements qui se produisent actuellement, j'y ai vu les dégâts.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 6 décembre 2021, 14:36

    Vous avez 1000x raison. En plus, on a des journalistes (francophones) qui n'osent pas contredire les politiques. 35 min à un personnage comme Nollet est tout simplement scandaleux. Il raconte des inepties et le "journaliste" n'a même pas le courage de la contradiction. Il se contente de passer à la question suivante. Une chose est certaine, le réveil sera douloureux. Le fameux impact sur le consommateur sera loin d'être léger comme médias et politiques le chantent en cœur.

  • Posté par Fonder Daniel, lundi 6 décembre 2021, 9:18

    Une majorité alternative pour abroger définitivement cette loi et tout ce qui tourne autour. C’est cela le courage politique.

  • Posté par Marsick Jacques, dimanche 5 décembre 2021, 3:14

    Ok on ferme! Et comment compenser ? Aucune solution d’envergure ! En France nous allons vers la construction de nouvelles centrales car c’est une énergie zéro carbone. Certes il y a le problème des déchets nucléaires, mais que vaut-il mieux ? Polluer avec des centrales au gaz ou pire au charbon comme en Allemagne ou produire une énergie zéro carbone ???

  • Posté par Marsick Jacques, dimanche 5 décembre 2021, 3:14

    Ok on ferme! Et comment compenser ? Aucune solution d’envergure ! En France nous allons vers la construction de nouvelles centrales car c’est une énergie zéro carbone. Certes il y a le problème des déchets nucléaires, mais que vaut-il mieux ? Polluer avec des centrales au gaz ou pire au charbon comme en Allemagne ou produire une énergie zéro carbone ???

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs