Accueil Culture Scènes

Fisc: les artistes peuvent siéger en instance d’avis sans perdre leur chômage

Le ministre du Travail, Pierre-Yves Dermagne, signe un arrêté royal autorisant le cumul du chômage et des indemnités perçues dans les instances d’avis culturelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Rappelez-vous l’été 2019. Alors que venait d’être promulgué le décret sur la nouvelle gouvernance culturelle, que naissaient en Belgique francophone des instances d’avis dans lesquelles seraient largement représentés les artistes et secteurs artistiques – l’appel à candidatures venait d’être lancé fin juin –, l’administration générale de la culture envoyait à ces artistes, en plein mois d’août, un courrier déconcertant : non seulement le travail réalisé dans ces instances serait rémunéré au lance-pierre (40 € la demi-journée) mais, en outre, la réglementation fiscale ne permettait pas aux artistes de cumuler cette rémunération avec une éventuelle indemnité de chômage liée à leur statut d’artiste.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 3 décembre 2021, 23:51

    Si tu étais chômeur, tu ne pouvais pas défendre ton avis sur les moyens de limiter le chômage; par contre, ton avis était intéressant si tu ne chômais pas!... et il a fallu deux ans pour corriger cela? LE gag! Enfin, c'est corrigé. Comme quoi, il ne faut désespérer de tout, non?

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs