Accueil Monde

Congo Hold-up et coopération: «Que votre pays vous vole est la pire chose qui puisse arriver»

Pour la ministre belge de la Coopération au développement, « ce dossier Hold-up Congo est extrêmement bienvenu car il apporte de la transparence et rend plus visibles les détournements d’argent ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Le fait que votre pays vous vole est la pire chose qui puisse vous arriver ». Après avoir découvert sur le terrain l’immense misère dans laquelle vivent de trop nombreux Congolais, privés d’accès aux services de base les plus élémentaires, la ministre belge de la Coopération au développement, Meryame Kitir, ne mâche pas ses mots. « Je trouve que ce dossier Hold-up Congo est extrêmement bienvenu car il apporte de la transparence et rend plus visibles ces détournements d’argent. Et jusqu’à ce jour, je suis par ailleurs certaine que l’argent fourni par la Belgique pour les programmes de coopération n’a pas été détourné : nous ne donnons pas d’aide budgétaire au gouvernement congolais. Nous travaillons via notre agence Enabel, qui elle-même travaille avec des ONG et des partenaires locaux à travers des procédures très strictes avec des vérifications multiples ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs