Accueil L’archive

18 mai 1996 : «Géniale» idée en Hongrie»

Des serpents venimeux pour protéger les trésors.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

« E n Hongrie, des serpents venimeux devraient servir à renforcer des systèmes de sécurité traditionnels pour mieux protéger propriétés nationales et propriétés publiques », estime Attila Toeroek, auteur de cette idée controversée.

«Vous ne pouvez pas corrompre un serpent, vous ne pouvez pas lui offrir des pots-de-vin comme à un gardien et, en plus, les serpents ne sont pas des machines», a précisé l'inventeur de ce nouveau dispositif de sécurité.

M. Toeroek sait de quoi il parle : sa longue expérience de gardien dans des différentes banques l'a convaincu que même les systèmes de sécurité les plus sophistiqués ne resistent pas à la trahison d'un gardien : «Nous voulons offrir ce système à des banques, musées et à l'Etat, notamment pour la garde des coffres-forts, des tableaux de grande valeur et des documents d'Etat secrets », a-t-il ajouté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs