Accueil Les livres cadeaux du Soir

Et on refaisait le monde dans notre petit coin

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Eveillés, ils dorment. » Allez savoir pourquoi, ces mots frôlant l’abîme nous ont rappelé Les Somnambules, le livre de Christopher Clark. Les empires européens ensommeillés dans leur arrogance ne s’étaient finalement réveillés qu’à coup de millions de morts. C’était entre 1914 et 1918.

« Eveillés, ils dorment » est un aphorisme d’Héraclite d’Ephèse. Il clôt l’une des quarante miniatures philosophiques de Refaire un petit coin du monde, l’essai qu’a finement tissé Pascale Seys. L’auteure y a convoqué ses potes philosophes pour éviter au monde de se défaire un peu plus sous les à-coups de la vie et de l’oubli.

L’amitié vous a déçu ? Lisez La Boétie et Montaigne. Vous vous « liquéfiez » ? Voyez Zygmunt Bauman : vous n’êtes plus seul. La honte vous submerge ? Pas plus que l’Ajax d’Homère, mort d’avoir trop couru derrière la gloire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Quincy Jones: «Aimer, rire, donner»

Quincy Jones, c’est le grand sorcier de la musique noire américaine des années 60 à 80. Dans ses « Mémoires », il se raconte, anecdotes et philosophie de vie comprises.

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs