Accueil

Un parcours pas si linéaire

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Cette opposition est finalement le fruit de carrières à rebondissements, surtout dans le chef du puîné. Connu du grand public depuis plus longtemps que son aîné, Will a eu une trajectoire moins linéaire que celle d’Edward, resté longtemps dans l’ombre d’Ivan Leko avant de prendre son envol au printemps dernier pour devenir T1. « Le moment était venu et l’opportunité de le faire à Charleroi était belle », concédait-il. Pour Will, le parcours en montagnes russes est probablement la contrepartie à payer après une arrivée sous les projecteurs à seulement 24 ans. Il avait alors dû reprendre les rênes du Lierse, où Fred Vanderbiest venait de faire un pas de côté après un début de saison calamiteux. « J’ai été immédiatement impressionné par sa faculté à analyser une situation et à synthétiser son propos en hiérarchisant l’essentiel de manière précise », explique l’ancien Molenbeekois. Et d’ajouter : « Les longues séances de théorie lassent très vite un groupe de footballeurs dont le degré de concentration n’est pas connu pour être le plus endurant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs