Accueil

Charleroi, une idée commune non concertée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le hasard de la vie a aussi failli mener Will plutôt qu’Edward au Sporting il y a quelques mois. Sans avoir connaissance du mail envoyé par son frère depuis Shanghai, le Standardman avait lui aussi postulé pour prendre la place laissée vacante par Karim Belhocine sur le banc du Mambourg. Mis de côté au Beerschot où son cas n’était pas tranché, il se voyait en effet bien traverser le pays pour poursuivre sa route de T1 au Sporting. En vain puisque la magie avait déjà opéré entre Mehdi Bayat et Edward Still, grâce à un mail qui détaillait une idée du football tellement proche de celle du patron carolo que ce dernier a cru que Pierre-Yves Hendrickx en était l’initiateur. « L’approche qu’il a eue de m’envoyer un dossier de quarante pages m’a donné envie de parler avec lui. On a prévu un rendez-vous d’une heure sur Zoom et il en a duré trois. J’ai eu un vrai coup de foudre professionnel. Il m’a autant surpris que lors de mon premier rendez-vous avec Roberto Martinez », soulignait Mehdi Bayat lors du stage d’avant-saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs