Accueil Société

Un expert après le Codeco: «C’est à se rouler par terre»

Les experts du Gems l’ont écrit noir sur blanc dans leur dernier rapport : la mise en pratique de leurs recommandations a souvent été inefficace. Ils ont cette fois été partiellement entendus. Mais ils soulèvent des incohérences et dénoncent des mesures prises trop tard.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Résignés à ce que leurs recommandations ne soient entendues qu’à moitié ou trop tard et conscients que c’est au politique de trancher in fine, plusieurs experts du Gems se retranchaient vendredi derrière le ministre fédéral de la santé, Frank Vandenbroucke, qui a qualifié l’accord de « décevant ».

Rien d’étonnant puisque les mesures phares préconisées pour limiter la pression sur les soins de santé, comme la fermeture immédiate des écoles pour une période de dix jours au moins ou celle de l’horeca dès 20 heures, n’ont pas été retenues par le politique. Pas plus que le retour d’une bulle sociale pas forcément contraignante mais qui aurait eu le mérite de définir un cadre dans la limitation des contacts préconisée. Les experts ont en revanche été entendus sur le port du masque dès 6 ans à l’école – que les ministres de l’Enseignement refusaient farouchement jusqu’ici – et sur la limitation des grands rassemblements au-delà de 200 personnes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

35 Commentaires

  • Posté par Meersman Olivier, mardi 7 décembre 2021, 12:37

    Il y a des "experts" qui feraient mieux de fermer leur bouche... ils contribuent à un climat de questionnement permanent !

  • Posté par Jeanine Delhait, lundi 6 décembre 2021, 8:41

    je ne comprends pas ceux qui critiquent tout et n'importe quoi après deux ans d'expérience avec ce virus. Ceux qui sont responsables savent quoi faire et peuvent se protéger Ceux qui n'y croient pas doivent accepter la responsabilité de leurs décisions et aussi les conséquences: Pas de lits d'hôpitaux pour eux en cas de maladie grave. Pas de possibilité de travailler en cas de contact direct avec des gens sans test PCR quotidien la démocratie c'est aussi savoir quand la liberté et les droits des autres commencent Il faut absolument sauver la démocratie en introduisant une loi qui rends les politiciens responsables des mauvaises décisions et en cas de délit flagrant de mensonges qui mettent la vie des gens en danger ou le pays en danger.

  • Posté par Van Haesendonck Eric, dimanche 5 décembre 2021, 10:37

    Il est facile aux experts de critiquer mais certaines des mesures qu'ils proposent n'auraient de toute façon pas eût le support de la population. Outre le fait qu'il y avait la semaine dernière 35.000 personnes dans la rue pour protester contre leurs mesures, il y a aussi le fait que la population n'acceptera plus une 'bulle sociale', alors pourquoi proposer ce genre de mesure irréaliste qui ne sera pas suivie? De même pour l'horeca, fermer à 20h00 c'est supprimer un service du soir qui souvent commence entre 18h00 et 19h00, ce serait la mort de nombreux établissements qui font leur plus gros chiffre les soir de week-end. Les experts doivent se rendre compte que l'on n'est plus dans la situation de l'année dernière au niveau du support de la population pour des mesures restrictives et qu'il doivent en tenir compte dans leurs recommandations.

  • Posté par Joute Dodo, dimanche 5 décembre 2021, 20:47

    Bien d'accord. C'est évident que les experts se torpillent eux-même en imposant des mesures irréalistes.

  • Posté par Fuld Daniel, samedi 4 décembre 2021, 20:43

    A leur place, je démissionnerais .... Tous ensemble !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs