Accueil Société

Propagation, dangerosité, vaccins… l’OMS fait le point sur le variant omicron

L’OMS juge « élevée » la « probabilité qu’Omicron se répande au niveau mondial », même si de nombreuses inconnues demeurent.

Temps de lecture: 3 min

Omicron a été identifié dans 38 pays mais pour l’heure, aucun décès n’a été signalé de personne contaminée par ce nouveau variant du virus du Covid-19, a annoncé vendredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Je n’ai vu aucune information rapportant des décès liés à Omicron », a déclaré Christian Lindmeier, un porte-parole de l’organisation basée à Genève, lors d’un point de presse. Maria Van Kerkhove, la responsable technique de l’OMS pour le Covid-19, a de son côté indiqué qu’Omicron avait été détecté dans 38 pays et que le variant était désormais répandu dans les six régions de l’OMS.

L’Organisation estime qu’il faudra plusieurs semaines pour avoir une image beaucoup plus précise de l’impact potentiel d’Omicron, déterminer le degré d’infectiosité et la résistance des vaccins, des tests et des traitements. « Les données préliminaires semblent faire état d’une plus grande contagiosité, mais en gros c’est tout ce qu’on sait pour le moment », a expliqué M. Lindmeier. Mais « nous allons obtenir les réponses dont tout le monde a besoin », a affirmé Michael Ryan, le directeur des urgences de l’OMS.

« Faire confiance à la science »

« Nous devons faire confiance à la science maintenant, être patients et ne pas avoir peur ». Et « pour l’instant, il n’est pas nécessaire de changer les vaccins que nous utilisons », a-t-il ajouté, en plaidant pour la vaccination. Toutefois, « il y a beaucoup de travail en cours pour examiner comment nous pourrions changer ces vaccins, si nous devions en changer », a-t-il aussi dit.

Le nouveau variant, classé inquiétant par l’OMS, a été détecté d’abord en Afrique australe. Les autorités sanitaires sud-africaines ont alerté l’OMS le 24 novembre.

Si en dehors de l’Afrique australe, les premières infections ont pu être rattachées en général à des personnes ayant voyagé dans la région, les premiers cas de transmission locale apparaissent désormais, aux États-Unis ou en Australie par exemple. L’OMS juge « élevée » la « probabilité qu’Omicron se répande au niveau mondial », même si de nombreuses inconnues demeurent.

Le porte-parole de l’organisation onusienne a tenu à rappeler que l’essentiel des cas de covid-19 sont aujourd’hui provoqués par le variant Delta. « Les restrictions mises en place dans de nombreux pays, il y a tout juste deux semaines », l’étaient à cause « d’une hausse du nombre de cas liés à Delta. Il ne faut pas l’oublier », a-t-il insisté.

Les cas explosent notamment en Europe, où l’Allemagne, après l’Autriche, envisage de rendre la vaccination obligatoire.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Peeters P, vendredi 3 décembre 2021, 22:33

    Omic(r)on avait déjà fait le tour du monde avant d’être découvert! https://www.youtube.com/watch?v=Yp_nyTV4etk et https://www.tdg.ch/omicron-avait-deja-fait-le-tour-du-monde-avant-detre-decouvert-967568062004?

  • Posté par Rambeaux Paul, samedi 4 décembre 2021, 0:00

    Bonne illustration du niveau de ces critiques à la Peeters ou Ernotte. Le variant a été identifié en Afrique du Sud, puis sur cette base, tous les autres pays font du séquençage rétrospectif, et on se rend compte qu'il circule déjà ailleurs. Conclusion : "ouah on nous ment". Pffff.

  • Posté par massacry olivier, vendredi 3 décembre 2021, 23:44

    Peeters la P**e de mauvaise foi , la raison te gaignerait-elle à oser citer un article citant la virologue Emma Hodcroft. Celle là même qui tweetait il y peu: < Les vaccinations sont incroyablement efficaces pour prévenir l'hospitalisation. Veuillez vous faire vacciner afin qu'il n'y ait pas de triage difficile ou un autre arrêt dans les hôpitaux."> (https://twitter.com/firefoxx66/status/1461730871812276230).

  • Posté par Ernotte Sébastien, vendredi 3 décembre 2021, 21:13

    Rectification : ce variant a été détecté aux pays bas quelques jours avant les cas africains (les deux diplomates étrangers)

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 4 décembre 2021, 14:44

    <Ernotte>, vous représentez une vraie infection à vous tout seul. Contrairement aux éboueurs (profession plus que respectable par ailleurs) qui passent leur journée à récolter les immondices et à vider les poubelles (que vous prenez, de votre côté, un malin plaisir à remplir), vous passez votre temps à répandre les "détritus" un peu partout sur votre "chemin"... Deux mots vous définissent parfaitement : <infection nuisible>. Variant détecté au coeur des égouts les plus infects.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko