Accueil Société

«Marchandages opportunistes», «impasse sanitaire»: revue de presse des éditos après le Comité de concertation

Les mesures du Comité de concertation et la séquence politique houleuse qui a eu lieu sont au cœur des éditos des journaux belges ce week-end.

Temps de lecture: 2 min

Revue de presse des éditos.

Le Soir - Là, sorry, on ne comprend plus, le fil est rompu

« Le processus de décision politique a quitté les balises scientifiques pour retomber dans la confection de compromis, ce modus operandi qui domine la gestion de la Belgique. Les trois derniers Codeco (en trois semaines !) ont ainsi été gouvernés par des effets de dramatisation surprenants – comme la sortie irresponsable ce jeudi de Jan Jambon – et des méga-marchandages opportunistes ou partisans avec, pour résultat, hélas habituel, de tuer toute cohérence. »

Sudinfo - On espère qu’ils ne se soient pas trompés...

«  L’affrontement a été rude, comme jamais auparavant, selon l’aveu des protagonistes. Ce qui prouve aussi que le monde politique est sur les nerfs, fatigué et comme désarmé face à ce qui ressemble à une impasse sanitaire. »

La Libre Belgique - Une pause à vivre, pas à subir

« L’heure est grave, les espoirs minces. Certains experts observent le pic de la quatrième vague mais le testing est débordé, le tracing dépassé. La situation dans les hôpitaux, bientôt intenable, laisse peu de marge aux autorités. Les doutes émis sur la réalité de terrain ne sont plus permis, ni audibles, tant les soignants sont fatigués, déprimés, démunis et exaspérés. »

La Dernière Heure - Le comité de consternation

« On est plus proches du football panique insensé qu’autre chose. On veut fermer sans vraiment fermer, on n’est pas d’accord autour de la table, et donc on trouve un compromis épidémiologiquement sans queue ni tête qui consiste à dire :’On sait que les enfants sont le moteur n°1 de l’épidémie, on sait qu’il faut agir maintenant, mais on attend deux semaines.’ »

L’Echo - L’école à nouveau prise pour cible: emparons-nous de cet échec

« L’école ne peut pas tout, et la chair de notre chair n’est pas la seule cause de la situation actuelle. Pour qu’en janvier nos bambins puissent à nouveau fréquenter leurs écoles sans contrainte, il faut que la société entière se discipline à nouveau. Les Comités de concertation à répétition de ces deux dernières semaines ne nous rassurent pas sur ce point, pollués qu’ils sont par une politique des petits pas et des marchandages de dernière minute. Des mesures lisibles et structurantes sont pourtant l’arme suprême d’une bonne gestion de crise. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Fuld Daniel, samedi 4 décembre 2021, 15:17

    Des enfants sanctionnés ... A la place de la FEB (Contrôle du télétravail ...) et de l'HORECA (absence de toute retenue ...) je suis gèné !

  • Posté par Fuld Daniel, samedi 4 décembre 2021, 15:17

    Des enfants sanctionnés ... A la place de la FEB (Contrôle du télétravail ...) et de l'HORECA (absence de toute retenue ...) je suis gèné !

  • Posté par Lecocq Annie, samedi 4 décembre 2021, 15:50

    Vous êtes gêné, est-ce bien raisonnable?? Croyez-vous que les dirigeants sont gênés? Ils font semblant, un cirque pitoyable. Mais ça, c'est pas nouveau , les fous sont dans l'arène , j'espère qu'ils seront punis.

  • Posté par nas kr, samedi 4 décembre 2021, 13:51

    La chair de ta chair va bientôt devenir le cobaye de Bourla

  • Posté par Rambeaux Paul, dimanche 5 décembre 2021, 21:40

    Ce crétin de Bouram, capable de dire que le virus ne tue plus, juste un nez qui coule, et qu'on est en sous-mortalité par rapport aux années précédentes, et de dire en même temps qu'il y a une surmortalité suite au vaccin... Y a pas deux fils qui se touchent dans sa tête. Quelle misère intellectuelle. En plus, ce "démocrate" veut interdire l'accès aux vaccins aux parents qui souhaitent protéger leur enfant. Putain de démocratie ! T'as raison d'aller manifester avec les fachos, c'est ta place.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko