Accueil Culture Livres

Pierre Rabhi, écrivain et figure de l’agroécologie, est décédé

L’écrivain et philosophe Pierre Rabhi, figure de l’agroécologie en France, cofondateur du mouvement Colibris, est décédé à l’âge de 83 ans, a appris l’AFP samedi auprès de sa famille.

Temps de lecture: 2 min

L’écrivain et philosophe Pierre Rabhi, figure de l’agroécologie en France, cofondateur du mouvement Colibris, est décédé à l’âge de 83 ans, a appris l’AFP samedi auprès de sa famille.

Auteur notamment de « Vers la sobriété heureuse », vendu à plus de 460.000 exemplaires, ce militant de la cause écologiste, admiré par des personnalités comme Cyril Dion et Marion Cotillard, est mort samedi des suites d’une hémorragie cérébrale, a indiqué à l’AFP son fils, Vianney.

Ce pionnier du néo-ruralisme s’était installé en 1961 dans une ferme du sud de la France. Né en 1938 aux portes du Sahara algérien, Pierre Rabhi restera comme l’un des pionniers de l’agroécologie – pratique agricole visant à régénérer le milieu naturel en excluant pesticides et engrais chimiques. Une méthode appliquée dès les années 1980 en Afrique sub-saharienne, où il effectuera de nombreux séjours.

En lui, le moine bouddhiste Matthieu Ricard voyait un « frère de conscience ». Et il était admiré par des personnalités aussi diverses que l’actrice Marion Cotillard et l’ancien ministre Nicolas Hulot.

Ses ouvrages, innombrables, ont rencontré à chaque fois un succès indéniable. Avec Cyril Dion – l’auteur du documentaire militant à succès « Demain » –, il a cofondé le mouvement citoyen des Colibris, qui appelle aux actions locales, comme les jardins partagés, les fermes pédagogiques ou encore les circuits d’approvisionnements courts.

« Parfois présenté comme un technicien, il s’intéressait à l’intériorité des gens », a souligné son fils Vianney auprès de l’AFP. « Il a touché de nombreuses personnes ».

Référence dans le sérail écologiste et altermondialiste, celui qui fut l’ami de Thomas Sankara ou du légendaire violoniste Yehudi Menuhin, a connu une certaine exposition médiatique en 2002, lors d’une éphémère candidature à la présidentielle, pour déjà « introduire dans le débat l’urgence écologique et humaine ».

Père de cinq enfants, il a ensuite partagé son temps entre interviews, animation de ses fondations, conférences et rédaction d’ouvrages.

Grand admirateur de Socrate, il disait que « chaque être humain doit tenter de se connaître de façon à se changer positivement ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Verslegers Martine , dimanche 5 décembre 2021, 11:43

    Même devant la mort d'une personne certains ont encore le toupet de dire des paroles blessantes. Triste monde .

  • Posté par collin liliane, dimanche 5 décembre 2021, 0:12

    On n'est pas écolo quand on fait 5 enfants.

  • Posté par Robin Agnès, dimanche 5 décembre 2021, 12:58

    Plus je vous lis, plus je trouve écoeurante votre prose, quel que soit le domaine, d'ailleurs.

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 4 décembre 2021, 23:19

    Que l'homme repose en paix. Mais que sa "pensée" rance et malodorante retourne à l'humus dont elle n'aurait jamais dû sortir.

  • Posté par Ernotte Sébastien, samedi 4 décembre 2021, 21:21

    L humanité perd un grand monsieur. L agro écologie est un des pillier d un monde durable. Repose en paix. Love

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs