Accueil Société Enseignement

Ecoles: ce qui change ce lundi

Les nouvelles mesures prises par le Comité de concertation vendredi entrent en vigueur ce lundi. Il est notamment question du port du masque, d’aération et de détecteurs de CO2.

Temps de lecture: 2 min

Le Comité de concertation s’est réuni ce vendredi pour la troisième semaine consécutive. Le Premier ministre, les principaux membres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées ont pris de nouvelles mesures destinées à ralentir la propagation du coronavirus.

La discussion a été très serrée, tendue même, lorsqu’ils ont abordé les écoles. Les experts prônaient la fermeture des établissements maternels et primaires pour dix jours. Mais les ministres francophones et flamands de l’Enseignement, donc le PS et la N-VA, n’en voulaient pas. Le compromis trouvé : les écoles fermeront la semaine précédant les vacances de Noël, du 20 au 24 décembre. Le port du masque sera obligatoire dès 6 ans, à partir de lundi. Les classes fermeront dès que deux cas positifs seront recensés (contre trois auparavant).

Le masque en classe

Dans une circulaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, on lit ceci : « Les élèves doivent porter le masque à partir de la 1ère primaire à l’intérieur. Le masque peut être ôté pendant les repas et dans le cadre des cours d’éducation physique. Des moments de pause sont également prévus lorsque les élèves sont assis en classe, pour leur bien-être et le bon déroulement des apprentissages, étant entendu que les consignes d’aération doivent être strictement respectées. Pour les élèves, l’obligation du port du masque peut être levée pour les personnes en situation de handicap, étant dans l’impossibilité de porter un masque ou si l’état médical de l’élève l’impose. Les parents qui entrent dans l’école doivent toujours porter le masque. »

Pour l’ESHAR, le masque pourra être enlevé une fois assis, à la condition de respecter les consignes d’aération.

Le Codeco a d’ailleurs demandé de généraliser l’usage de détecteurs de CO2, et une enveloppe a été dégagée par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l’achat du matériel nécessaire, selon la circulaire. Leur installation sera prioritaire « dans les locaux qui accueillent des activités d’enseignement qui ne permettent pas toujours le port du masque ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bouram Cedric, dimanche 5 décembre 2021, 10:31

    Les covidistes sont ravis de voir les enfants bâillonnés dès le plus jeune âge, ils se sentent en sécurité désormais.

  • Posté par Rabozee Michel, dimanche 5 décembre 2021, 11:02

    Et les covidiots n'arrivent toujours pas à comprendre que si on en est arrivé là, c'est à cause de ceux qui n'ont pas voulu se faire vacciner il y a 2-3 mois (le vaccin réduisant quand même l'infection, de plus de 40 % avec le delta, et donc la propagation), qui permettent au virus de circuler (vu qu'avec les températures basses, ces gens se rencontrent à l'intérieur sans gestes barrières), d'infecter des enfants qui, à leur tour se le transmettent, le ramènent dans leur famille, et ainsi de suite. Si la majorité des gens avaient été vaccinés en été, on n'en serait pas là. Conclusion: ce que vous appelez "enfants bâillonnés", c'est en (grande) partie de votre faute.

Sur le même sujet

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs