Accueil Sports Hockey Équipes nationales

Une 6e place décevante pour les Young Red Lions à la Coupe du monde

Comme lors de la rencontre face à l’Espagne, la Belgique a plutôt mal débuté sa rencontre, à Bhubaneswar. Elle a donc dû courir après le score en seconde période mais il était déjà trop tard face à des Néerlandais à nouveau très efficaces. Le bilan du tournoi est donc assez mitigé vu les ambitions affichées en Inde.

Temps de lecture: 3 min

Pour leur 6e et dernière rencontre de la compétition, dans cette coupe du monde Junior, à Bhubaneswar, les jeunes Lions devaient impérativement mettre leurs dernières forces dans la bataille pour tenter conquérir une 5e place lors du duel face aux Pays-Bas. Un ultime duel pour la Belgique qui a dû digérer la déception de ne pas réussir à se qualifier pour le dernier carré après un match décevant face à l’Inde en quarts de finale. Face à l’Espagne, vendredi, elle a ainsi dû patienter jusqu’aux Shoot-outs pour émerger après une prestation moyenne et manquant réellement d’énergie, du moins durant les 30 premières minutes.

Mais ce dimanche, le derby des plats pays ne s’annonçait pas non plus comme une balade de santé face à un adversaire solide et redoutablement efficace en zone de conclusion (avec 39 buts marqués en 5 matches !). Et il ne fallait d’ailleurs que 8 minutes aux Néerlandais pour prendre la rencontre en main sur la suite de leur premier penalty, Miles Bukkens lançait les hostilités sur une déviation astucieuse. Thibeau Stockbroekx obtenait une belle possibilité mais c’est bien Brent Van Bijnen qui profitait d’un moment de le laxisme dans la défense pour doubler l’avance des Néerlandais au quart d’heure. Cinq minutes plus tard, Miles Bukkens offrait encore un peu plus d’air aux Oranje sur un sleep puissant. Mais les Young Red Lions n’abandonnaient pas et Thibault Deplus réduisait l’écart sur une phase de penalty (25e). La joie était malheureusement de courte durée dans le camp belge puisque, moins de 120 secondes plus tard, Miles Bukkens, le meilleur buteur de cette Coupe du monde (18 buts), s’offrait un triplé sur penalty (1-4).

Un manque de rigueur défensive

Au retour des vestiaires après Jeroen Baart ait demandé à ses joueurs une réaction après une première période, à nouveau, pas suffisamment aboutie, Roman Duvekot remettait un peu d’intérêt à cette rencontre en déviant parfaitement un centre de Nelson Onana (36e). Et les Belges ne relâchaient pas leur emprise et Roman Duvekot s’offrait un doublé en moins de 2 minutes. Mais les Néerlandais n’étaient pas prêts à se laisser rattraper au marquoir et Guus Jansen redonnait 2 buts d’avance aux Pays-Bas (39e). A 10 minutes du coup de sifflet final, c’est Casper van der Veen qui enfonçait encore un peu plus le clou en démontrant la terrible efficacité dans le cercle de son équipe. Jeff De Winter réduisait encore l’écart sur stroke mais les Pays-Bas s’imposaient méritoirement (4-6).

« Comme face à l’Espagne, nous avons connu une mauvaise entame dans cette rencontre », regrattait le capitaine Dylan Englebert au micro de la FIH. « Nous avons mal défendu et nous avons encaissé trop de buts. La seconde mi-temps a été bien meilleure de notre côté mais les Pays-Bas ont bien défendu et ils sont restés très efficaces. Le bilan de cette Coupe du monde est évidemment un peu décevant puisque nous ne sommes pas parvenus à atteindre les demis. Mais nous allons retenir les éléments positifs. Nous avons montré de bonnes choses face à des équipes compétitives. Mais pour être honnête, je suis frustré d’avoir encaissé 6 buts pour terminer la compétition ».

Vice-championne du monde en 2016, à Lucknow, la Belgique termine donc à la 6e place dans le tournoi alors qu’elle était venue en Inde avec comme objectif de terminer sur le podium. Les Young Red Lions n’ont malheureusement pas été suffisamment efficaces et réguliers durant l’ensemble de la compétition pour revendiquer une meilleure place malgré énormément de bonne volonté. Mais à ce niveau, ce n’est évidemment pas suffisant…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Equipes nationales

Analyse Tom Boon toujours au service des Red Lions

Même si tout ne s’est pas déroulé comme il l’espérait à Tokyo, l’attaquant bruxellois a remporté l’or olympique. Une blessure et ses conséquences qu’il a gérées avec beaucoup de maturité et qui devraient lui permettre d’être encore plus fort.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Hockey, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir