Accueil La Une Monde

Emirats: une femme expulsée pour violation de la vie de privée de son mari

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Une femme a été condamnée aux Emirats arabes unis à payer une amende et à être expulsée du pays après avoir été reconnue coupable de violer la vie privée de son mari, selon la presse. La femme était poursuivie pour avoir eu accès au téléphone portable de son mari, sans sa permission, alors qu’elle le soupçonnait d’avoir une liaison avec une autre femme.

A la suite d’une plainte du mari, un tribunal d’Ajman, l’un des sept membres de la fédération des Emirats, a rendu son verdict le 12 mai en vertu de la loi sur la cybercriminalité, a rapporté le quotidien Gulf News. La femme, qui a admis l’accusation de son mari, a été condamnée à payer une amende de 150.000 dirhams (40.900 dollars) et à l’expulsion des Emirats, selon le journal. L’homme et son épouse trentenaire, sont des ressortissants arabes, a indiqué l’avocate de la femme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Grand format Les Chinois font trembler le pouvoir

De nombreux citoyens chinois n’en peuvent plus après quasi trois années de politique zéro covid, appliquée de façon extrême. Ils ont crié leur colère ces derniers jours. Leur audace stupéfie leurs dirigeants. Le Parti amorce une réponse, maniant - un peu - la carotte et - beaucoup - le bâton.

De l’autre côté du détroit, les Taïwanais suivent cette mobilisation citoyenne avec beaucoup d’intérêt.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs