Accueil Belgique Politique

Le budget de la Wallonie se présente en trompe-l’œil

Le déficit affiché est de 207 millions en 2022. Mais en réalité, la crise et les inondations ont fait exploser les dépenses. Le gouvernement assume. La Cour des comptes appelle à la prudence. Le CDH crie casse-cou.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Les députés wallons entament ce lundi l’analyse du budget régional pour 2022, un exercice qui s’achèvera à la veille de Noël. A l’image de ce début d’hiver, le ciel et l’ambiance sont plombés à Namur. Les mesures prises dans le cadre de la lutte contre l’épidémie et celles consécutives aux inondations de juillet pèsent de tout leur poids sur les dépenses et sur l’endettement.

La dette risque de ne plus être soutenable, disent les spécialistes : dès 2022, 150 millions cumulables seront épargnés pour tenter de corriger le tir. Mais au détriment de quelles politiques et de quels services ? C’est toute la question. Même le plan de relance (7,5 milliards) est vertement critiqué, et en chœur, par la FGTB, l’Union wallonne des entreprises et l’opposition.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fonder Daniel, dimanche 5 décembre 2021, 21:57

    L’explosion des dépenses dans une double crise : Covid et inondations, il faut le comprendre et accepter. Par contre, un plan de relance aussi foutoir, de petits projets sous locaux, globalement mal orientés, …. Et teinté de relations partisanes. C’est de la mauvaise gouvernance, c’est de la mauvaise gouvernance que de ne pas réorienter tout vers un retour de la croissance, de la production, de l’emploi, … et de la capacité de la Wallonie et des wallons de créer de la richesse avec leur intelligence et leur travail. Il y a aussi moyen d’éviter bien des dépenses inutiles en rapports, études et conseils pour permettre à des ministres de jouer les arbitres. Il y a moyen d’éviter bien des dépenses peu productives comme ces kilomètres de pistes cyclables servant essentiellement aux loisirs. L’ordre du jour doit être à la mobilisation pas á l’intégrisme idéologiques comme certains.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs