Accueil Sports Football Football belge Standard

«Ce serait trop facile d’annuler le but»: l’avis de notre consultant Stéphane Breda sur l’arbitrage de Standard-Charleroi

Le Sporting de Charleroi se déplace à Sclessin ce dimanche pour un choc wallon capital pour les deux camps. Et quelques phases ont déjà fait polémique…

Temps de lecture: 2 min

«  Selon moi, M. Laforge gère bien les débats depuis le début du match », note notre consultant arbitrage Stéphane Breda. « Il est intervenu comme il le devait dès la première faute de Bastien sur Morioka, on le voit bien confier au joueur du Standard qu’il ne pouvait pas faire autrement. Sur le premier but de Charleroi, je ne vois pas en quoi il pourrait y avoir contestation. Et sur le deuxième but des Zèbres, je ne vois pas non plus pourquoi il n’aurait pas été accordé. Il s’agit d’un simple fait de jeu et s’il y avait eu matière à contestation, le VAR serait intervenu. Sur la phase, il y a un duel entre Nicholson et Laifis, on peut même dire qu’ils se bousculent mutuellement. Cela n’influence pas le jeu et ce serait trop facile d’annuler un but sur cette phase. D’ailleurs, aucun Standardman n’a réclamé sur cette phase. »

« En revoyant les images de la bousculade après le 0-2 de Charleroi, certains ont estimé que Dönnum aurait pu être exclu pour avoir repoussé un joueur du Sporting. C’est une interprétation qu’on peut avoir, on se situe dans la bande grise de l’arbitrage. On se situait dans le contexte d’un match explosif et M. Laforge a eu raison de le gérer avec une carte jaune pour Dönnum et IIaimaharitra. »

« Les clubs ont aussi une responsabilité »

Et de poursuivre : « Quant à la deuxième mi-temps, à 0-3, je me suis que les problèmes allaient commencer par des personnes qui ne sont pas de vrais supporters de foot. 0-3 c’est une claque et les supporters liégeois étaient logiquement peinés mais ce qu’on a vu n’a rien à voir avec ça, à l’image d’autres manifestations. Quand vous êtes au stade cagoulé, c’est que vous n’êtes pas là pour le foot. Je trouve que c’est courageux de la part de M. Laforge d’avoir arrêté à la 87e plutôt que d’aller au bout. À un moment, il faut pouvoir sanctionner les mauvais comportements et les clubs ont aussi une responsabilité. Pour le reste, la prestation de M. Laforge a été claire, correcte, sans décision contestable. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir